1. Études d’art : mode d’emploi
Partenariat

Études d’art : mode d’emploi

Envoyer cet article à un ami
Conseils pour les écoles d'art // © AdobeStock
Conseils pour les écoles d'art // © AdobeStock

Les écoles d’art vous attirent. Mais savez-vous vraiment ce qui vous y attend ? Connaissez-vous leurs débouchés et les possibilités d’études à l’étranger ? Savez-vous comment réussir vos études et transformer le diplôme en sésame ? Lisez nos conseils pour réussir votre année !

Peut-être vous dites-vous que, dans une école d’art…

Cliché n° 1 : « Les étudiants ont trop de liberté.  »

Comme disait un étudiant : «  En école d’art, on est libre de travailler sur ce qui nous plaît, et non pas libre de ne rien faire.  » Les études d’art sont sanctionnées par des diplômes de niveau bac+3 (type Licence ou Bachelor) et bac+5 (type Master ou Mastère). Il est impensable de décrocher ces diplômes sans un investissement complet de l’étudiant(e). La liberté qui lui est donnée – liberté de choisir ses projets et ses supports, liberté de créer – est boostée par le cadre très professionnel de l’école, comme à l’ECV Creative Schools & Community : des intervenants en activité, des stages obligatoires, des périodes à l’étranger dans des établissements partenaires, des projets individuels et en équipe à rendre régulièrement. Bref, un cadre structurant qui vous encourage à donner le meilleur de votre créativité !

Notre conseil pour ne pas tomber dans le cliché : soyez organisé(e) !
Soyez attentif(ve) à ne pas prendre de retard dans les rendus de projet. Le rythme intense de l’année va demander une organisation parfaite ! Prévoyez un agenda spécifique ainsi qu’une triple liste des tâches « À faire / En cours / Faites ».

Cliché n° 2 : «  Il n’y a pas d’emploi à la fin.  »

Les chiffres parleront d’eux-mêmes. C’est pourquoi vous devez consulter les résultats d’insertion de l’école que vous visez. L’école d’art doit publier son taux de placement à 6 ou 12 mois et connaître précisément les postes auxquels travaillent ses diplômés, leurs revenus annuels et le type de contrat. À l’École de Condé, 92 % des diplômés de Bachelor sont en emploi dans l’année qui a suivi leur diplôme. Toute école d’arts appliqués sérieuse fonde sa pédagogie sur le lien avec les entreprises et le marché de l’emploi. Ce sont elles qui déterminent les besoins et qui sont à la recherche des pépites que sont les jeunes diplômés.

Notre conseil pour ne pas tomber dans le cliché : soyez force de proposition !
Les entreprises attendent des collaborateurs actifs. Prenez le pli dès vos études d’art : ne restez pas passif ! Prenez les devants : allez voir les enseignants si vous avez des questions, proposez des idées régulièrement, choisissez vos camarades de projet et anticipez les lectures.

Cliché n°3 : « Pas besoin de faire une école.  »

Faux ! Les mondes du design, de l’illustration, du jeu vidéo et de l’animation exigent des compétences pointues et certifiées, avec un fort niveau de qualification. L’école que vous choisirez devra donc être reconnue par la profession (nombre d’entreprises partenaires, taux d’insertion) et ses diplômes reconnus par l’État et porteurs de crédits ECTS. Seuls ces crédits permettent de décrocher une équivalence académique dans les pays de l’Union européenne et l’ECV est classée dans le haut du palmarès des écoles d’art et d’animation de L’Etudiant.

Notre conseil pour ne pas tomber dans le cliché : intéressez-vous à tout !
La qualité académique de votre diplôme passe aussi par votre investissement pendant l’année. Il faut vous maintenir au top (et vous aérer, par la même occasion) en visitant des expos, en allant à des concerts, en lisant un maximum de magazines spécialisés et de livres, en assistant à des conférences. Car une bonne formation, c’est aussi une culture solide.

Venez rencontrer les écoles !
Que ce soit pour creuser votre projet ou par simple curiosité, allez visiter les écoles d’art qui vous attirent. Chacune organise des journées portes ouvertes : vous y rencontrerez les étudiants, les enseignants, visiterez les locaux. Bref, vous capterez l’ambiance ! Certaines, comme l’ECV, proposent en plus des journées d’immersion ou des ateliers découverte : pendant une journée, vous suivez les cours comme un véritable étudiant ! Ces journées et ateliers sont accessibles toute l’année. Ainsi, vous saurez si le rêve correspond à la réalité…