Nos conseils

publié le 21 Mai 2007
3 min

À 17 ans, Déborah se partage entre Marseille et Avignon. Dès le collège, elle n'a pas hésité à quitter la cité phocéenne pour s'installer au pied du palais des Papes. Laconique, elle s'explique : « Un lycée marseillais me permettait bien de suivre des cours d'arts appliqués, mais j'ai préféré partir en internat en Avignon. » Mordue de décoration, de peinture et de mode, elle est en terminale L options arts plastiques et hésite entre la fac et une prépa en vue d’un BTS ou d’un DMA.

Choisissez la fac d'arts plastiques si vous êtes...

... indécis(e) quant à votre orientation professionnelle
La licence d'arts plastiques permet d'acquérir une solide culture générale. Toujours utile si vous souhaitez poursuivre en master pour enseigner ou intégrer un école d'art. Au terme de la licence, mieux vaut avoir construit son projet professionnel.
... à l'aise avec les concepts
À la différence des écoles d'art, où les étudiants ont davantage de pratique en atelier, la filière arts plastiques proposée à la fac compte peu d'heures de cours et est essentiellement théorique. L'objectif n'est pas, dans les premières années en tout cas, de former les élèves à un métier, mais plutôt de les accompagner dans une réflexion sur l'art.
... autonome
À l'université, vous devrez gérer vous-même votre emploi du temps. Les étudiants sont moins encadrés que dans une MANAA, mais ne vous attendez pas pour autant à vous la couler douce ! « Il ne faut pas perdre de temps. Accrochez-vous, soyez actif. N'hésitez pas à solliciter les professeurs, prévient Ivan Toulouse, responsable des arts plastiques à Paris 8. Souvent, les élèves pensent savoir quels cours ils doivent suivre, mais dans la pratique, on se rend compte qu'ils estiment mal leurs besoins».
... attiré(e) par l'art contemporain
À la différence des études d'histoire de l'art, qui ne s'intéressent à l'art plastique qu'a posteriori, la filière arts plastiques s'attache à l'art contemporain et à ses mutations.

Choisissez la MANAA si vous êtes...

... motivé(e) mais pas certain(e) de vouloir faire de longues études
À l'issue de la MANAA et du BTS, vous pourrez soit intégrer le marché du travail, soit poursuivre vos études à l'université ou en écoles d'art. Si vous optez pour la vie active, le BTS forme à des fonctions techniques d'assistant ou de conseiller.
... plus porté(e) sur le concret
Les trente-trois heures du programme hebdomadaire se partagent entre un enseignement général (sciences humaines et techniques d'expression, langue vivante, sciences physiques et mathématiques appliquées) et les arts appliqués : composition d'art appliqué et technologie, modes conventionnels de représentation, arts, techniques et civilisations, expression plastique... Vous passerez beaucoup de temps en atelier.
... prêt(e) à travailler régulièrement toute l'année
Si la sélection est sévère à l'entrée de la MANAA, elle l'est aussi à l'entrée des BTS ou des écoles d'art. En 2005, sur 409 candidatures au BTS design de mode option mode, l'école Duperré n'a admis que 48 élèves. Aucune épreuve finale ne sanctionnant la fin de la MANAA, il est important d'obtenir de bonnes notes tout au long de l'année. Après une présélection sur dossier, certaines STS (sections de techniciens supérieurs) choisissent leurs élèves sur dossier de travaux.
... content(e) de rester au lycée !
Vous effectuerez votre MANAA dans un lycée public ou privé sous contrat. Une petite cinquantaine d'établissements disposent d'une classe de mise à niveau en arts appliqués et proposent également un BTS en arts appliqués. Mais attention : le fait de suivre une MANAA dans un lycée ne vous garantira pas d'entrer automatiquement dans le BTS du même lycée.

Pour aller plus loin, lisez :

Articles les plus lus

A la Une Université

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !