1. Supérieur
  2. Licence / Université
  3. "Nouvelle licence" : Valérie Pécresse veut en faire un diplôme professionnalisant

"Nouvelle licence" : Valérie Pécresse veut en faire un diplôme professionnalisant

Envoyer cet article à un ami

Retrouvez toute l'actualité de l'éducation dans notre dossier.

Lancé en 2008, le plan pour la réussite en licence a d'abord pour mission d'aider les étudiants de premier cycle à tenir le cap jusqu’au diplôme. Et ainsi, de réduire de 50 % l’échec en licence. Un nouvel objectif est annoncé par Valérie Pécresse : l'accès à l'emploi. La "nouvelle licence" se voudra donc plus professionnalisante.

Après s'être attaquée au taux de réussite en première année de licence, la ministre de l'enseignement supérieur entend à présent professionnaliser le premier cycle universitaire. Elle affirme que chaque licence générale devra conduire, si l'étudiant le souhaite, à un emploi. Sans pour autant exclure la poursuite d'études.

Identifier les compétences acquises

Les employeurs ont une idée assez claire de ce qu’ils peuvent attendre d’un diplômé d’une grande école, d’un BTS ou d’un DUT. Avec un diplômé de licence générale, c'est plus compliqué. La professionnalisation de la licence ne passera pas seulement par des stages, mais également par "l’entrée dans l’université d’une culture de la compétence", soutient Valérie Pécresse.

Des référentiels de formation vont être mis en place, en lien étroit avec le monde économique, pour rendre "visibles et lisibles par tous" les compétences qu'acquièrent les étudiants durant les trois années d’études. Selon la ministre, la question "que savez-vous faire ?" embarrasse beaucoup les licenciés, qui savent mieux répondre à la question "qu'avez-vous appris ?". Pourtant, un étudiant qui a obtenu une licence en histoire a aussi acquis des compétences qu'il peut "revendre" à un recruteur : de l'autonomie, une aptitude à travailler en équipe, un esprit de synthèse, une capacité à remettre les questions en perspective ou encore la maîtrise d'une langue étrangère.

Une formation professionnalisante implique des passages en entreprise, des enseignements dispensés par des professionnels ou encore des cours répondant à une demande du marché. Qu'en sera-t-il de la "nouvelle" licence annoncée par Valérie Pécresse ? Réponse en janvier 2011, à l'occasion de la concertation prévue par le ministère avec les organisations étudiantes, les conférences disciplinaires, les fédérations de l’enseignement supérieur et les confédérations.


Retrouvez le bilan du plan de réussite en licence dans notre dossier : "Plan réussite en licence : un maigre bilan".

Marie-Anne Nourry
Décembre 2010