1. Choisir d’étudier à l’université parce qu’on aide à y réussir
Coaching

Choisir d’étudier à l’université parce qu’on aide à y réussir

Envoyer cet article à un ami

Les choses bougent à l’université. Non seulement les conditions d’études s’améliorent, mais les taux d’insertion professionnelle à la sortie progressent. Si vous pensez que la fac est une voie à éviter, voici 10 bonnes raisons de vous convaincre du contraire.

“Le tutorat est vraiment un bon système, surtout quand on débarque en première année et que l’on ne sait pas trop vers qui se tourner.” En licence 3 d’histoire à Paris 1, Azarie est une adepte des séances de tutorat organisées par sa fac. Le principe : des étudiants plus âgés, généralement inscrits en master, proposent des heures de permanence pour répondre aux questions de leurs cadets. “Cela peut être aussi bien des conseils pratiques pour nous aider à nous repérer sur le campus que des trucs de méthodologie pour rédiger une dissertation”, résume Azarie.
 

À l'université d'Avignon, contrôle continu pour tous en 1 re année

 
Le tutorat est l’un des moyens mis à la disposition des étudiants pour les aider à réussir. L’objectif du plan Réussite en licence est de diviser par deux le taux d’échec en première année de licence (estimé à 50 % actuellement) sur une période de 5 ans (2008-2012).
Ce plan se décline en financements spécifiques de la part du ministère de l’Enseignement supérieur pour que les universités développent des aides pédagogiques aux étudiants. Deux ans après sa mise en place, le ministère a recensé quelque 200 actions portant, par exemple, sur le soutien aux étudiants en difficulté, l’organisation d’une prérentrée pour les nouveaux inscrits, des modules de réorientation ou de remise à niveau.
Ainsi, l’université d’Avignon a généralisé le contrôle continu pour l’ensemble des inscrits en licence (près de 4.000 étudiants sont concernés) en allongeant la durée de chaque semestre de 3 semaines.
 

À Paris 13, remise à niveau en langue française pour tous les étudiants de L1

 
Autre exemple, à Paris 13, où les enseignants ont choisi de travailler sur la qualité de l’expression. “Nous avons découvert que les difficultés des élèves provenaient souvent d’un problème de maîtrise du français et notamment de compréhension du vocabulaire”, explique Élisabeth Belmas, la directrice de l’UFR (unité de formation et de recherche) de lettres, sciences de l'homme et des sociétés. Quelle que soit leur discipline, les 400 étudiants de licence 1 ont tous droit à une remise à niveau en langue française. L’objectif est de s’assurer qu’ils maîtrisent le vocabulaire et les règles de grammaire afin de pouvoir suivre sans problème les enseignements de première année. Au cours de ces séances en petits groupes de 10 à 15 personnes, les élèves analysent des mots inconnus ou s’exercent aux différentes façons d’exprimer une idée. L’unité d’enseignement “QE” (qualité de l’expression), prise en compte dans la validation du trimestre, a été étendue à toute la première année.

Pour aller plus loin : Qui peut m’aider dans mon orientation postbac ? / Réussir ses études à l'université : la vérité sur 15 filières à la fac / Réussite en licence à l’université : quelles sont vos chances ?

Sommaire du dossier
Retour au dossier Choisir d’étudier à l’université pour trouver progressivement sa voie Choisir d’étudier à l’université parce qu’on aide à y réussir Choisir d’étudier à l’université pour des études à moindre coût… et qui peuvent rapporter Choisir d’étudier à l’université pour ses formations d’excellence Choisir d’étudier à l’université pour la qualité des enseignants et la recherche Choisir d’étudier à l’université pour se former à un métier et trouver un emploi Choisir d’étudier à l’université pour des études de proximité Choisir d’étudier à l’université : parce que ça ne s’apprend qu’en fac Choisir d’étudier à l’université pour des conditions d’études modernisées Choisir d’étudier à l’université parce qu’on vous informe mieux sur l’orientation et les métiers