1. Faut-il être baptisé(e) pour s’inscrire dans une université catholique ?
Enquête

Faut-il être baptisé(e) pour s’inscrire dans une université catholique ?

Envoyer cet article à un ami

Pas besoin de fournir un certificat de baptême au moment de l’inscription !
 

Les facs catho - comme leur nom ne l’indique pas - reçoivent des étudiants de toutes sensibilités religieuses. Elles ne dispensent pas de cours de catéchisme mais proposent presque toutes des enseignements - optionnels ou obligatoires - validés par des ECTS, ayant pour thématique les valeurs ou la quête de sens.

Ainsi, à l'université catholique d'Angers, les étudiants ont accès à des ateliers ou enseignements transversaux (d'une durée de 18 heures) visant à leur donner une ouverture culturelle et spirituelle sur des disciplines n’entrant pas directement dans leur parcours ou domaine de formation (enjeux de société, recherche de sens, engagement personnel…). Au cours des 6 semestres (S1 à S6) de L1, L2 et L3, ils devront suivre obligatoirement deux ateliers ou enseignements transversaux.

La Catho de Lille propose, elle, des modules optionnels de formation humaine, culturelle et religieuse (en philo, en histoire des religions, en histoire, en théologie) qui attirent entre 350 étudiants et 400 étudiants chaque année. 
 
Une aumônerie très active
 
Pour ceux qui veulent pratiquer leur foi, chaque faculté dispose d’une aumônerie qui organise des manifestations ouvertes à tous. À Angers, par exemple, l'aumônerie est animée par trois aumôniers et une équipe d'étudiants résidents.

"C'est un lieu de rencontre, de réflexion et de prière, qui offre la possibilité de s'engager dans beaucoup d'actions comme le soutien scolaire ou l'aide aux SDF", souligne Dominique Vermersch, recteur de l’université catholique de l’Ouest (UCO).


D’autres universités libres
Aux côtés des universités catholiques, l’enseignement supérieur privé compte aussi une poignée d'instituts ou facultés catholiques. À la différence des universités catholiques, ces instituts ou facultés ne dépendent pas du Saint-Siège et ne délivrent donc pas de diplômes canoniques.
En revanche, leurs étudiants peuvent y préparer un diplôme national de licence ou de master dans différentes disciplines. Ces diplômes sont ensuite délivrés soit par une université publique via une convention, soit par un jury rectoral.
À noter, ces instituts ou facultés catholiques délivrent aussi leurs propres diplômes.

Sommaire du dossier
Retour au dossier Faut-il être baptisé(e) pour s’inscrire dans une université catholique ? Comment s’inscrire dans une université catholique ? Puis-je passer d’une université publique à une université catholique ? Toutes les disciplines sont-elles proposées par les universités catholiques ? Combien coûte une année d’études dans une université catholique ? Les universités catholiques délivrent-elles les mêmes diplômes que les universités publiques ? L’enseignement est-il identique à celui des universités publiques ? Qui sont les enseignants des universités catholiques ? Comment se déroule la vie étudiante dans les universités catholiques ? Quels sont les liens des universités catholiques avec les recruteurs ? Les universités catholiques font-elles partie d’un réseau ? Quel est le rayonnement des facs Catho en France et à l’international ? Pétronille, 20 ans, en L3 maths et informatique à la Catho d’Angers Lucie, 20 ans, en troisième année de médecine à la Catho de Lille Constance, 20 ans, en L3 de lettres modernes à la Catho de Lyon Paul, 19 ans, en L2 d’histoire à la Catho de Paris Gaston, 22 ans, en L3 d’histoire à la Catho de Toulouse