1. Supérieur
  2. Licence / Université
  3. 5 universités françaises dans le top 200 du Times

5 universités françaises dans le top 200 du Times

Envoyer cet article à un ami

Retrouvez toute l'actualité de l'éducation dans notre dossier.

Les classements des universités se suivent… et se ressemblent ! Après celui de Shanghai et de la société QS, voici le classement annuel 2011-2012 du Times Higher Education. Il compte 5 institutions françaises dans son top 200. Par rapport à l’édition précédente, la France voit apparaître un établissement de plus (Paris 7 Diderot). L’Ecole normale supérieure (59ème place), dame la première place à l’école Polytechnique qui recule de la 39 ème place à la  63ème.  Les trois autres établissements de l’Hexagone du top 200 sont : l’UPMC (84e), l’ENS Lyon (141e) et l’université Paris Diderot-Paris 7 (169e). A l’exception de ce dernier établissement, cette répartition des établissements français est très comparable aux résultats du dernier classement QS 2011. Malgré une méthodologie différente, ce dernier compte les mêmes établissements de l’Hexagone dans son top 200, classés selon le même ordre.

Différents sous-classements
Au niveau du classement par pays, la France arrive dixième. Les Pays-Bas, avec douze institutions dans le Top 200 arrivent en troisième position après les Etats–Unis et le Royaume-Uni. Suivent l’Allemagne (douze établissements), le Canada (neuf) l’Australie (sept).
Nouveauté de l’édition 2011-2012, un classement national des universités du top 200 rapportées au PIB. Selon celui-ci, la France arrive au  21° rang et les Etats-Unis n’obtiennent que le 14° rang. Hong Kong occupe la première place, suivi par les Pays-Bas, le Royaume-Uni, la Suisse et la Suède.

Six rankings thématiques à venir

D'autre part, le Times Higher propose également sur son site, des classements par régions du globe (Europe, Asie, Amérique du nord...) et il publiera dans les prochaines semaines des rankings thématiques sur six grandes disciplines: ingénieur et technologie, sciences de la vie, médecine, sciences-physique, sciences sociales et enfin arts et humanités.

Mathieu Oui

Octobre 2011