Après un bac L : concours de l’enseignement, choisir une licence "ouverte"

Par Catherine Petillon, publié le 25 Avril 2013
3 min

D'après les textes officiels, toute licence permet pour l'instant d'accéder au niveau master et de s'inscrire au concours. Autrement dit, il n'y a pas théoriquement de parcours "type" en licence. Mais tous les professionnels s'accordent à dire qu'il est important de choisir un premier cycle le plus ouvert possible.

Les matières de l'école

"Un parcours en histoire-géographie ou en français est des plus conseillés. Et, quand c'est possible, il vaut même mieux choisir une licence pluridisciplinaire, du type maths-langues, confirme-t-on à la CDIUFM (Conférence des directeurs d'IUFM).

L'analyse fine des parcours des lauréats prouve qu'à l'inverse, les cursus en psychologie ou en sociologie ne sont pas très performants." Autrement dit, mieux vaut opter pour les matières que vous serez ensuite amené à enseigner devant une classe. Ce sont aussi les disciplines sur lesquelles vous serez testé(e) au moment du concours.

Celui-ci comprend deux épreuves écrites d'admissibilité (français et histoire, géographie et instruction civique et morale, d'une part ; mathématiques et sciences expérimentales et technologie, d'autre part). Suivent deux épreuves d'admission : la préparation d'une séquence d'enseignement en mathématiques et une interrogation sur – au choix – les arts visuels, la musique ou l'éducation physique et sportive ; puis la préparation d'une séquence d'enseignement en français et une interrogation sur la compétence "Agir en fonctionnaire de l'État et de façon éthique et responsable".

D'où cet impérieux conseil : "Si l'on est engagé dans un cursus littéraire, il faut absolument garder un contact avec les mathématiques de base et la culture scientifique en général, en lisant, par exemple, des revues spécialisées comme Sciences et Vie", assure cet enseignant.

Que penser d'une licence en sciences de l'éducation ?

"Il ne faut pas se méprendre sur ce cursus, dont l'objectif est d'étudier les sciences en lien avec l'éducation. Ces parcours ne préparent pas du tout aux métiers de l'enseignement, ils sont plutôt orientés vers la recherche", précise le même enseignant.

Pour autant, suivre certains modules de cette licence en auditeur libre peut justement vous permettre de parfaire votre culture générale en matière de pédagogie : Qui était Célestin Freinet ? Qu'apprend-on dans les écoles Montessori ? Quels sont les principes de la pédagogie différenciée ? Autant de points à maîtriser avant les oraux d'admission, qui comportent désormais une importante dimension professionnelle.

À consulter aussi

Est-ce que je peux, avec un bac L ?
Après un bac L : faut-il être bon en sciences pour faire psycho ?
J'ai fait un bac L : la sociologie est-elle réservée aux bacheliers ES ?
Quel BTS après un bac L ?
Bac L : je suis fort en langues, quelles études postbac ?

La fac après mon bac L
Après un bac L : l'orientation à la fac
Après un bac L : l'université, c'est comment ?
Après un bac L, puis-je suivre des études d'art à la fac ?

Quoi d'autre, apr!s mon bac L ?
Après un bac L : que faire si je ne veux pas aller à la fac ?
Quelle insertion professionnelle après un bac L ?

Articles les plus lus

A la Une Université

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !