1. Benoît Hamon, nouveau ministre de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche

Benoît Hamon, nouveau ministre de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche

Envoyer cet article à un ami

Un nouveau ministre. Benoît Hamon a été nommé à la tête d'un grand ministère de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche. Le changement de gouvernement a été annoncé mercredi 2 avril 2014. Parmi les chantiers étudiants sur lesquels il sera attendu : les bourses étudiantes.

Benoît Hamon a été nommé ministre de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, mercredi 2 avril 2014.

Plusieurs missions sur la jeunesse dans sa carrière

Benoît Hamon, ministre de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche ©CWALTERMinistre délégué chargé de l’Economie sociale et solidaire et de la Consommation depuis mai 2012, il apparait comme l'un des principaux bénéficiaires de ce remaniement, avec cette promotion à la tête d'un grand ministère, qui réunira l'Education nationale, conduite jusqu'ici par Vincent Peillon, et l'Enseignement supérieur et la Recherche, portés par Geneviève Fioraso.

Diplômé d’une licence d’histoire à l’université de Brest, Benoît Hamon a été membre de l'Unef et président des MJS (Mouvement des jeunes socialistes) de 1993 à 1995. Il a également été conseiller pour la jeunesse de Lionel Jospin ou encore conseiller technique chargé de l'emploi des jeunes au cabinet de Martine Aubry, alors ministre de l’Emploi.

> Lire la biographie de Benoît Hamon sur EducPros.fr.

Les bourses au coeur des préoccupations des syndicats étudiants 

Il est notamment très attendu par les syndicats étudiants sur un dossier clé : les bourses étudiantes, qui ont été revues à la hausse depuis 2013.

"Nous sommes très satisfaits des 200 millions d’euros promis par le ministère et de la manière dont a été faite la répartition, mais il ne s'agit que du point de départ avant une montée en charge vers l’allocation autonomie. Nous n’avons surtout plus aucune information sur les 100 millions d’euros prévus pour 2014 : on nous dit que tout est suspendu pour l'instant, nous sommes très inquiets", confie le président de l'Unef, William Martinet.

Par ailleurs, la Jeunesse est confiée à Najat Vallaud-Belkacem au sein d'un large ministère qui rassemble aussi les Droits des femmes, la Ville et les Sports.

> Lire aussi le bilan de Geneviève Fioraso à l'Enseignement supérieur sur EducPros.fr.