Ne pas négliger ses partiels

Par Julie Marie-Leconte, publié le 15 Janvier 2008
2 min

Le droit à l'erreur existe ! A l'université, la possibilité de se réorienter en fin de premier semestre est défini par un arrêté. Mais gare aux déconvenues, certaines portes sont désormais fermées.

"J’ai eu très peur lors de la sélection à l'entrée du BTS, poursuit Mona, étudiante de fac réorientée. On m’a demandé mes bulletins de terminale et mon relevé de notes du bac. Mais en plus, il a fallu que je donne les résultats de mes premiers partiels. Ils n’étaient pas brillants, car je m’étais beaucoup relâchée durant l'hiver. Je suis arrivée stressée à l’entretien. Heureusement, j’ai su convaincre par ma motivation !" Une leçon à retenir. Quelle que soit votre filière d’origine et la réorientation envisagée, on vous demandera de remplir un dossier et de justifier votre choix, au moins par écrit.

"Restez mobilisés, et continuez de travailler, conseille Michèle Paulin aux étudiants qui viennent la voir au service d'orientation de l’université Paris 1. Une réorientation est toujours plus facile quand on a validé un certain nombre d’unités d’enseignement. En plus, à leur arrivée dans leur nouvelle filière, on a beau proposer un TD de rattrapage à tous les réorientés, les professeurs ont du mal à les repérer dans les amphis, et donc à les aider. Par conséquent, moins on perd l’habitude de travailler, plus on a de chances de réussir."

Julie l’a appris à ses dépens. Après six mois de droit, cette jeune femme a voulu bifurquer vers la licence d’administration et échanges internationaux (AEI). "Sur le papier, je pouvais passer directement en semestre 2 d’AEI, raconte-t-elle. Mais je n’étais allée à aucun partiel de droit ; je n’avais donc commencé à valider aucun des modules ; dans la situation où j’étais, il m’aurait fallu repasser l’intégralité de mon semestre 1 au rattrapage de septembre. La quantité de travail à abattre seule m’a semblé une montagne. J’ai préféré attendre la rentrée suivante, mais j’ai perdu un an."

Articles les plus lus

A la Une Université

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !