1. Supérieur
  2. Licence / Université
  3. Construire son projet professionnel : le coup de pouce des facs
Interview

Construire son projet professionnel : le coup de pouce des facs

Envoyer cet article à un ami

« Projet professionnel » : rien que l’expression vous angoisse tant il vous paraît difficile de définir le vôtre… Mais saviez-vous que les universités peuvent, vraiment, vous y aider ? Comment ? Les auteurs du nouveau guide l’Etudiant « Changer de voie, c’est possible » vous l’expliquent à partir de certains dispositifs originaux.Les écoles de commerce ou d’ingénieurs ne sont pas les seules à soutenir leurs étudiants dans la construction de leur parcours scolaire et de leur carrière ! Les universités accompagnent de plus en plus les leurs dans l’élaboration de leur projet personnel ou professionnel. Ateliers facultatifs, modules obligatoires, unités d’enseignement… A chaque fac sa formule.

Magali Clausener, auteure avec Frédérique Letourneux de Changer de voie, c’est possible, paru le 13 novembre aux éditions l’Etudiant livre ses conseils pour profiter au mieux de ces dispositifs.

Comment faire si on a une question ou un doute sur son orientation ?


Avant toute chose, il faut s’adresser au SCUIO (services communs universitaires d'information et d'orientation) de son université et au secrétariat de son UFR(unité de formation et de recherche). N’oubliez pas non plus, surtout pour une première démarche, les sites Internet des universités. On y trouve généralement beaucoup d’informations et une rubrique Orientation, avec les e-mails des personnes responsables. Trop d’étudiants sont passifs. Il faut avoir une démarche proactive et se donner les moyens de se renseigner, ne pas attendre que l’on vienne vers vous. Si vous avez une interrogation quelle qu’elle soit, il faut vous informer le plus tôt possible. Ne manquez sous aucun prétexte les réunions d’information en septembre, ce n’est jamais du temps perdu.

Toutes les universités proposent-elles des dispositifs d’accompagnement personnalisés ?


Normalement, oui. Mais c’est plus ou moins abouti. Le plan Licence prévoit la création dans chaque université d’un bureau d’aide à l’insertion professionnelle mais certaines universités sont en avance sur d’autres. Paris 7 par exemple y réfléchit depuis une quinzaine d’années. Il existe déjà des modules facultatifs ou obligatoires intégrés dans les enseignements dont les noms diffèrent dans chaque université

Quel est l’objectif du projet personnel et professionnel ?


Cet enseignement est dispensé en petits groupes soit par des enseignants-chercheurs de l’université – qui ont reçu une formation au préalable – soit par des consultants et/ou psychologues extérieurs, souvent spécialistes du bilan de compétences. Le but de la démarche est de mieux vous connaître, d’analyser votre parcours et vos compétences et d’élaborer un projet professionnel.

Y-a-t-il un moment idéal pour se préoccuper de son orientation et/ou entamer des démarches de réorientation ?


En première année de licence, septembre et janvier sont des dates-clés à ne pas laisser passer. Si vous pensez que vous devez vous réorienter car les études ne vous conviennent pas, il ne faut surtout pas attendre les résultats de mai, il sera alors trop tard pour entamer une réflexion et profiter des passerelles possibles. Pour une démarche d’orientation professionnelle, le mieux est d’entamer une démarche active dès la deuxième année de licence, car c’est celle où l’on commence à faire des stages en entreprise. Mais le mieux est d’avoir une réflexion à ce sujet tout au long de son parcours étudiant !

En un (ou deux) mots


Qu’ils soient proposés par des écoles, des universités ou des organismes privés, ces modules optionnels ou obligatoires de projet personnel et professionnel s’adressent le plus souvent aux étudiants de deuxième année. Leur objectif est d’aider les jeunes à construire leur projet professionnel et, par conséquent, de formation. Cet enseignement est dispensé en petits groupes soit par des enseignants-chercheurs de l’université, qui ont reçu une formation au préalable, soit par des consultants et/ou psychologues extérieurs rompus à l’exercice du bilan de compétences.

Ces démarches sont basées sur les principes du bilan de compétences défini par la loi et destiné aux actifs : connaissance de soi, analyse de son parcours et de ses compétences, élaboration de son projet professionnel.
 

Le nouveau guide l’Etudiant « Changer de voie, c’est possible » vient de paraître aux éditions l’Etudiant. Un guide pratique qui vous aide à faire le bilan de votre parcours pour bien vous (ré)orienter.
Sommaire du dossier
Bilan universitaire de compétences à Grenoble 1 Construction du projet personnel ou professionnel à Paris 3 Accompagnement du projet de l’étudiant à l’université de Strasbourg Ateliers motivation ou réorientation à l’université de Nantes