1. Entrée à l'université : la vie étudiante, gage de réussite
Coaching

Entrée à l'université : la vie étudiante, gage de réussite

Envoyer cet article à un ami
L'entrée à l'université peut déstabiliser les nouveaux arrivants, mais de nombreux dispositifs peuvent vous venir en aide. // © bodnarphoto/AdobeStock
L'entrée à l'université peut déstabiliser les nouveaux arrivants, mais de nombreux dispositifs peuvent vous venir en aide. // © bodnarphoto/AdobeStock

La réussite à l'université ne dépend pas seulement du soutien au niveau pédagogique. Les établissements vous accompagnent aussi dans vos démarches administratives, votre recherche de logement ou de job étudiant.

L’université de Corte, en Corse, est convaincue que "l’accompagnement à la réussite concerne la vie de l’étudiant en dehors de son parcours de formation". "Du point de vue des cours, des examens ou du tutorat, tout a déjà été entrepris", assure Jérémie Santini, chargé de mission "vie étudiante" auprès de la présidence de l’Université de Corse. Pas moins de 37 nouvelles actions seront ainsi déployées dès la rentrée 2019. Huit thématiques sont au cœur de ce dispositif : le logement, la restauration, les mobilités, la santé, le sport, la culture, les loisirs et la vie associative ou syndicale.

L’année dernière, l’université a mené une consultation auprès de 1.000 étudiants. "Cette étude montre que les étudiants sont perdus dans les démarches administratives", souligne Jérémie Santini. Un guichet unique d’accueil a donc été créé. Il devient l’interlocuteur unique des étudiants pour les démarches administratives et sera ouvert toute l’année, notamment le midi et après 17 heures. "Les services des facs sont souvent fermés après les cours, c’est aberrant. Les horaires de ce guichet sont adaptés aux étudiants", revendique le chargé de mission "vie étudiante".

Lire aussi : Santé étudiante : où prendre soin de soi dans son établissement ?

L’université adresse aussi le problème de la pénurie de logements avec Lokaviz, une plate-forme qui recense les offres de location en France. "Le Crous ne peut loger que 20% des étudiants, il aiguillera les 80% restants vers cette plate-forme", explique Jérémie Santini. Une autre plate-forme recense les petits boulots, comme du baby-sitting ou du soutien scolaire, en partenariat avec la ville. Cette "Bourse à l'emploi et aux stages" est accessible via l'espace numérique de travail (ENT) de chaque étudiant.

Favoriser les rencontres

A l’université de Poitiers, un guichet unique est également accessible toute l’année à la Maison des étudiants. Mine d’informations, cette maison propose aussi un espace de coworking, des rencontres associatives ou encore des ateliers de pratiques artistiques et festivals. Des petits-déjeuners sont régulièrement organisés, ainsi que des projets autour de la citoyenneté.

L’université de Poitiers a aussi créé un Pôle formation et réussite étudiante et un Service d'accompagnement à la formation, l'insertion, la réussite et l'engagement. "L’objectif de l’université, ce n’est pas d’aller en cours, perdu dans un amphi. Il y a un enjeu de rencontre", souligne Isabelle Lamothe, vice-présidente Culture et Vie des campus.

Lire aussi : Vie étudiante : à quoi sert la CVEC, la "contribution" que vous payez à la rentrée ?

Des rencontres également favorisées par les activités sportives. Chaque jeudi, les Nuits sportives du Service universitaire des activités physiques et sportives (SUAPS) réunissent 150 à 600 étudiants de 19 heures à minuit. "Il y a un brassage d’une richesse incroyable. Les étudiants viennent de toutes les composantes et se mêlent au personnel de l’université", raconte Nicolas Hayer. Pour le directeur du SUAPS, les activités sportives sont "un lien entre leur ancienne vie de lycéens et leur nouvelle vie d’universitaires".

Soutenir les étudiants fragiles

L’accompagnement social est enfin un enjeu majeur pour prévenir le décrochage. L’université de Poitiers y consacre près d’un tiers de son Fonds de solidarité au développement des initiatives étudiantes (FSDIE), soit plus de 100.000 euros. Un budget qui finance par exemple des prêts de portables et une épicerie solidaire.

Les étudiants-parents sont aussi soutenus par un collectif créé l’année dernière avec le soutien de la Maison des étudiants. Des places en crèche leur sont par exemple réservées. Selon une étude publiée par l’Observatoire de la vie étudiante en octobre 2017, un étudiant sur 20 est aussi parent. Une des multiples réalités à prendre en compte pour les universités.

Retrouvez aussi notre article sur l'accompagnement pédagogique, avec un classement des meilleures universités.