1. Étudiants et enseignants manifestent contre le manque de moyens des facs

Étudiants et enseignants manifestent contre le manque de moyens des facs

Envoyer cet article à un ami

Plusieurs milliers de manifestants ont défilé dans les grandes villes universitaires jeudi 11 décembre 2014 pour dénoncer le manque de moyens des universités.

Les étudiants ont participé aux manifestations organisées le 11 décembre contre l'austérité à l'université et dans la recherche (Paris)
Les étudiants ont participé aux manifestations organisées contre l'austérité à l'université et dans la recherche (Paris) // © C.Stromboni

Plusieurs manifestations ont eu lieu jeudi 11 décembre dans les grandes villes universitaires, à l'appel du collectif Sciences en marche et des syndicats étudiants et enseignants de l'enseignement supérieur et de la recherche. À Paris, plus de 2.000 personnes ont battu le pavé d'après les organisateurs, 700 selon la police.

Parmi les principales revendications figure la demande de moyens pour les laboratoires et les universités. Faute de recevoir un financement suffisant de la part de l'État, dénoncent les facs, celles-ci rencontrent des difficultés budgétaires depuis plusieurs années, certaines allant jusqu'à accuser des déficits.

L'État appelé à mettre plus de moyens

"Le gouvernement doit mettre les moyens nécessaires afin que les universités puissent remplir leurs missions", souligne Alexandre Leroy, président de la FAGE (Fédération des associations générales étudiantes), qui espère surtout qu'un chantier sur la pédagogie sera ouvert par le ministère.

"Il manque au moins 150 millions d'euros pour que les universités puissent fonctionner normalement, et que les conditions d'études cessent de se dégrader, souligne de son côté William Martinet, à la tête de l'UNEF. La politique de l'enseignement supérieur du gouvernement n'est pas à la hauteur de la 'priorité Jeunesse'."

Des conditions d'études qui se dégradent

Le syndicat étudiant compte bien poursuivre la mobilisation à la rentrée, en janvier 2015, car ces difficultés ont un impact direct sur les étudiants. Avec des conséquences diverses allant de l'augmentation du nombre d'étudiants en TD (travaux dirigés) à la diminution de la palette d'options qui leur sont ouvertes, en passant par la dégradation de l'état des locaux (lire à ce propos l'article "Les universités à l'heure de l'austérité" sur EducPros).

Une situation qui frôle parfois l'insalubrité comme l'a montré le Tumblr "Ruines d'universités", porté par une doctorante pour Sciences en marche, qui agrège des photos éloquentes : rats sur le campus de Nanterre, toilettes effondrées de Paris 8, fuites d'eau dans divers amphis…

À LIRE AUSSI

- À lire sur EducPros : 70 millions d'euros pour les universités : les manifestants dénoncent l'effet d'annonce

RÉUSSIR SES DÉBUTS À L'UNIVERSITÉ

- Fac : premiers partiels, même pas peur !
- Rentrée en fac : votre premier amphi, c'était comment ?
- Réussir sa licence à la fac : comment serez-vous noté à l’université ?
- Réussir ses études à l'université : la vérité sur 15 filières à la fac.