1. Université : bac par bac, les licences à choisir... et celles à éviter
Décryptage

Université : bac par bac, les licences à choisir... et celles à éviter

Envoyer cet article à un ami
Les bacs S ont une chance sur deux de réussir leur première année de licence, les bacs pro une chance sur dix. // © Camille Stromboni
Les bacs S ont une chance sur deux de réussir leur première année de licence, les bacs pro une chance sur dix. // © Camille Stromboni

INFOGRAPHIE. Si la réussite en licence tourne autour des 27 % en moyenne, vos chances de succès dépendent beaucoup de votre bac d'origine. Tour d'horizon des estimations de vos possibilités de réussite par grandes filières de licence.

Quatre ans après leur inscription à la fac, plus de 60 % des étudiants n'ont toujours pas obtenu leur licence. Mais l'essentiel de ces "échecs" intervient dès la première année. Le ministère de l'Éducation nationale s'est penché sur les étudiants entrés en fac en 2015-2016 pour analyser ce qu'ils devenaient un an plus tard. Le bilan est mitigé : 40 % sont passés avec succès en 2e année de licence, 28 % ont redoublé leur première année, 2 % ont changé d'orientation (en se dirigeant souvent vers un IUT) et 30 % ont quitté la fac (ce qui ne veut pas dire qu'ils ont arrêté leurs études). Mais ces résultats dépendent beaucoup de la série du bac et de la filière visée....

Lire aussi : Licence : quelle sont vos chances de réussite, université par université ?

Les bacheliers S ont une chance sur deux de réussir

Les bacheliers S se répartissent dans presque toutes les filières (sauf AES), avec une prédilection pour les sciences fondamentales (15.000 inscrits), les SVT (7.500 inscrits), STAPS (6.281 inscrits), le droit (5.400 inscrits) et les sciences humaines et sociales (5.200 inscrits). De bons choix, puisqu'ils sont plus de la moitié à passer en L2 en un an, sauf en SVT. C'est aussi en SVT et en sciences humaines et sociales qu'on enregistre le plus d'abandons : 19 %.

Les bacheliers ES choisissent massivement le droit (15.000 inscrits), où ils ont les seconds taux de réussite après les S, et les sciences humaines et sociales. En sciences éco (8.300 inscrits) et en langues (5.300 inscrits), un quart quitte la fac avant la fin de l'année.


Quatre filières attirent principalement les L. Les langues (10.400 inscrits), les sciences humaines (9.400 inscrits), les lettres (7.000 inscrits) et le droit (6.600 inscrits). Parmi ces filières, c'est en lettres qu'ils réussissent le mieux... et en droit, le moins bien. Mais attention : dans toutes ces spécialités, un élève sur 4 ou 5 quitte la fac avant le fin de l'année.

Les bacheliers techno et pro ont plus de difficultés

La situation est plus critique pour les STMG. Toutes filières confondues, ils sont 51 % à abandonner la fac au bout d'un an. Ils se dirigent d'abord en droit (3.800 inscrits), en sciences sociales (3.500 inscrits), en langues (2.900 inscrits) et en AES (2.500 inscrits). Parmi ces filières, c'est en sciences sociales qu'ils échouent le moins et en droit, le plus. Mais c'est en langues et en AES qu'on dénombre le plus d'abandons...

Le Ministère ne fait pas de différence entre les autres séries technologiques, qui s'orientent en fac selon leurs spécialités. On les retrouve d'abord en sciences humaines (3.700 inscrits) et en sciences fondamentales (2.600)... où ils échouent beaucoup plus ! Globalement, un bac techno n'a que 18 % de chance d'effectuer sa première année en un an...

Enfin cette enquête confirme que la fac est un terrain risqué pour les bacs pro : 59 % d'abandons et seulement 6 % de passage dans l'année supérieure au bout d'un an ! Parmi les spécialités qu'ils choisissent, les sciences humaines (4.700 inscrits) et les langues (3.300 inscrits), où, en effet, ils échouent un peu moins. Viennent ensuite droit (2.500 inscrits) et AES (2.300 inscrits) pour lesquels les maigres résultats devraient les alerter.