À Caen, un faux air de campus américain

Par Sandrine Chesnel, publié le 03 Decembre 2013
5 min

Contrairement à d’autres universités de région, la fac de Caen n’a pas été reléguée loin du centre historique. Le campus principal trône en hauteur, à dix minutes à pied du centre-ville, juste en face des vestiges du château de Guillaume Le Conquérant. Les autres campus sont très facilement accessibles en tram.

L'université de Caen a un passé tumultueux. Quasiment rasé par les bombardements américains en 1944, le campus principal de l'actuelle fac a été inauguré en 1957. Cet ensemble des bâtiments est l'œuvre d'Henry Bernard, Grand Prix de Rome, par ailleurs architecte de la Maison de la radio, à Paris. Pour en dessiner les plans, l'architecte s'est inspiré des campus à l'anglo-saxonne, regroupant salles de cours, bibliothèque et cité universitaire au milieu d'espaces verts arborés. Une approche très originale qui, à l'époque, a valu à Caen d'être présentée comme l'université la plus moderne d'Europe.

"J'ai toujours aimé cette architecture, déclare Pablo, étudiant en L2 d'histoire. Lycéen, quand je passais à côté, je trouvais qu'il s'en dégageait une ambiance 'spéciale'. Et maintenant que j'y suis étudiant, je m'y sens bien." Le campus principal possède en effet une atmosphère particulière, sans doute liée à ses grands volumes, très lumineux, et à son ouverture sur la ville, sans mur ou grille de séparation. Cette partie de l'université de Caen est classée monument historique depuis mai 2012.

Une offre de formation très variée

L'UNICAEN est une université pluridisciplinaire, qui ne compte pas moins de 18 composantes différentes, dont une école d'ingénieurs, un IAE (institut d'administration des entreprises), une ESPE (école supérieure du professorat et de l'éducation) et cinq IUT (instituts universitaires de technologie).

Unique université de sa région, elle accueille à elle seule près de 70% des étudiants bas-normands, soit 24.220 inscrits à la rentrée 2012. La majorité suit les cours de l'un des cinq campus caennais, les autres se retrouvent à Cherbourg, Saint-Lô, Vire, Lisieux ou Alençon. L'UCBN propose des formations très variées en arts-lettres-langues, droit-économie-gestion, sciences humaines et sociales, sciences-technologies-santé. Elle développe aussi des diplômes transdisciplinaires : droit et biologie, droit et urbanisme, etc.

Université de Caen - Le vert campus de l'UCBN // © Sandrine ChesnelUn campus très vert au coeur de la ville // © Sandrine Chesnel.

Une vie étudiante riche

Dans une région où la poursuite d'études dans l'enseignement supérieur ne va pas de soi – les jeunes de Basse-Normandie ont un meilleur taux de russite au bac que la moyenne nationale (87,3 % contre 85,7%), mais ils font moins d'études supérieures (taux d'inscription dans le supérieur : 69,1 % pour les jeunes Bas-Normands, contre 71,9 %), l'université et la municipalité misent beaucoup sur la qualité de l'accueil des étudiants, source de dynamisme et de revenus non négligeable.

"C'est une richesse extraordinaire pour le rayonnement de la ville", confirme Josette Travert, adjointe au maire chargée de l'enseignement supérieur et ancienne présidente de l'université. La fac et la ville participent ensemble à différentes opérations comme le carnaval de Caen, institution de la vie étudiante caennaise depuis 1995.

Un accord est également en cours de finalisation pour permettre aux étudiants de travailler pour la ville en tant qu'animateurs auprès des enfants sur le temps périscolaire. Ils bénéficieraient alors d'un aménagement de leur temps d'études et d'une formation spécifique dispensée par l'université.

Université de Caen : sous la grande galerie de l'UCBN // © Sandrine ChesnelSous la grande galerie de l'université de Caen. // © Sandrine Chesnel.

La Maison de l'étudiant, le point de ralliement

Les étudiants caennais ont aussi à leur disposition une Maison de l'étudiant unique en France par son mode de gouvernance : elle est cogérée par le CROUS (Centre de ressources des œuvres universitaires et scolaires) et l'université. Située sur le campus 1, entre le bâtiment international, flambant neuf, et la crèche, on y trouve une cafétéria, une salle de spectacle de 190 places, mais aussi des informations pour se loger, se déplacer, se cultiver, sortir, etc. Les associations étudiantes y disposent d'un espace pour mettre en avant leurs projets, et il y a même un photomaton, un distributeur de billets et une boîte à lettres.

Ce lieu original est devenu le point de ralliement de tous ceux qui cherchent une idée pour la soirée. "Tous les soirs, il y a au moins deux ou trois événements culturels différents, témoigne Flavie, étudiante en L3 de psychologie. Pour s'ennuyer, il faut le faire exprès !"

L'UNIVERSITÉ DE CAEN EN CHIFFRES

• 24.220 étudiants
• 83,2 % des nouveaux bacheliers inscrits à la rentrée 2012 étaient issus de l'académie de Caen, 12,6% venaient d'autres académies, 4,2 % étaient étrangers

• 1er cycle licence + PACES = 48 % de l'effectif
• DUT = 11,8 %
• Master = 22,7 %
• Formation d'ingénieurs = 1,2 %
• Doctorat, DES = 1,2 %
• Autres formations = 1,2 %

Caen : où se trouve l'UCBN

• 18 composantes différentes. 11 UFR, 3 instituts (ESPE, IAE, IBFA), 3 IUT, 1 école d'ingénieurs.
• 18 DUT / 24 mentions de licence / 43 spécialités de licences professionnelles / 27 mentions de master / 61 spécialités de doctorat / 2 diplômes d'ingénieur / diplômes du secteur santé : médecine, pharmacie, sage-femme, orthophonie

• Budget 2013 : 241 M€ (dont 179 millions d'euros de masse salariale).

Source : université de Caen Basse-Normandie, effectifs 2012/2013.

Articles les plus lus

A la Une Université

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !