1. L’université du Maine : une fac de proximité qui entend se démarquer
Reportage

L’université du Maine : une fac de proximité qui entend se démarquer

Envoyer cet article à un ami
Sur le campus du Mans de l'université du Maine // © Delphine Dauvergne
Sur le campus du Mans de l'université du Maine // © Delphine Dauvergne

PORTRAIT DE FAC. À une heure de train de Paris, l’université du Maine, qui regroupe les sites du Mans et de Laval, a su se rendre attractive pour les étudiants locaux, mais aussi internationaux. L’un de ses principaux atouts ? La diversité de son offre de formations, qui s’appuie sur quelques filières de pointe comme l’acoustique ou les assurances. Reportage sur le campus du Mans.

"Il n'y a pas que les rillettes et les 24 heures au Mans !" affirme Rachid El Guerjouma, le président de l'université du Maine. La vieille ville, datant du Moyen-Âge, a aussi du charme. Et une fac pluridisciplinaire de 11.000 étudiants.

L'établissement se partage entre deux sites : le plus important au Mans (72), l'autre à Laval (53). Même si elle reste "à taille humaine, l'université du Maine attire plus d'étudiants d'année en année. Avec 60 % de ses néobacheliers qui viennent du département de la Sarthe, elle est bien ancrée dans son territoire."

Mais la réputation du Mans, grâce au circuit automobile, a fait également d'elle l'une des villes françaises les plus connues à l'international. Conséquence : "16 % des étudiants de l'université sont étrangers, un chiffre au-dessus de la moyenne nationale", souligne le président. D'autant que l'université du Maine détient 263 partenariats avec des établissements à l'étranger, dont un particulièrement poussé avec l'université du Maine... aux États-Unis.

Alors, à quoi vous attendre si vous décidez de faire vos études dans cette université ? Réponse dans notre portrait de fac.

Sommaire du dossier
L’université du Maine : quand le numérique s'allie à la proximité Université du Maine : l’acoustique et les assurances pour se singulariser L’université du Maine en chiffres