1. Fac : comment fonctionnent les équivalences ?
Coaching

Fac : comment fonctionnent les équivalences ?

Envoyer cet article à un ami

Quelles sont les équivalences possibles pour les étudiants de BTS, de DUT ou de classes prépa ? Nos explications, extraites du guide Que faire avec un bac technologique ?, de Bruno Magliulo, aux éditions l’Etudiant.

Dans le nouveau système européen LMD, tout semestre d'études est validé par l'octroi de crédits d'études européennes (ECTS, european credit transfer system), ce qui facilite grandement les conversions et les passerelles.

Le système pour les DUT et les BTS


Les études dispensées en IUT ou en STS sont découpées en quatre semestres successifs, avec octroi de 30 ECTS à tout étudiant qui parvient à valider un semestre. Résultat, au bout du parcours, si on se dote du DUT ou du BTS, on est automatiquement crédité de 120 ECTS (30 x 4). Cette automaticité et ce système d'équivalence en termes de crédits sont possibles par le fait même que ce sont deux diplômes d'État.

En IUT et en STS, l'échec peut n'être que partiel. Avantage de la formule (qui n'existait pas auparavant) : on peut désormais rater son diplôme final et ne pas repartir de zéro. Si un étudiant a été autorisé à passer en quatrième semestre et rate son examen final, il bénéficie au moins de 3 x 30 = 90 ECTS, qui sont acquis à vie, et pourront donc non seulement lui permettre de tenter de prolonger ses études en France ou à l'étranger, mais aussi d'inscrire ces acquis dans son CV s'il opte pour la recherche d'emploi.

Le cas particulier des classes prépa

C'est plus compliqué pour les élèves qui parviennent en fin de deuxième année d'une classe préparatoire. En effet, à l'issue de ces deux années, aucun diplôme n'est délivré. Il en résulte que, pour les étudiants qui choisissent de demander une équivalence dans le but d'entrer en L3, l'octroi des 120 ECTS n'est pas automatique.

Fort heureusement, pour régler ce problème, il a été décidé que tous les étudiants parvenus en fin de deuxième année de CPGE peuvent soumettre leur cas à une commission (composée de représentants des responsables de prépas et d'universités) qui examine au cas par cas ces demandes et décide d'accorder tout ou partie des 120 crédits.

Attention, les équivalences ne sont pas automatiques

Bénéficier de l'octroi de 120 crédits d'études européennes ne donne pas un droit d'équivalence automatique des années de L1 et L2. Cela permet seulement d'être candidat à une demande d'équivalence. Ensuite, il appartient à un jury propre à l'université sollicitée de décider de la réponse. Il y a donc un processus de sélection à l'entrée. Pour l'admission en L3, le plus souvent, cela se fait sur dossier et lettre (parfois entretien) de motivation.

Sommaire du dossier
Retour au dossier Bac techno : les études à l’université sont-elles plus faciles ? Bac techno : comment éviter l’échec de la fac ? Bac techno : comment s’organisent les cours à la fac ? Fac : CM, TD, RAN, qu’est-ce que c’est ? Fac : comment sont évalués les étudiants ? Fac : comment fonctionnent les équivalences ? Intégrer une fac par équivalence en 3e année Bac techno : est-ce que je peux me réorienter en cours de 1e année de fac ? Bac techno : est-ce que je peux me réorienter en fin de L2 ? Bac techno : est-ce que je peux me réorienter après la L3 ?