1. Supérieur
  2. Licence / Université
  3. Langues : pour enseigner ou pour négocier
  4. Des écoles spécialisées en traduction-interprétation
Coaching

Des écoles spécialisées en traduction-interprétation

Envoyer cet article à un ami

Les deux grandes filières de langues en fac conduisent à deux univers de métiers différents : l’enseignement ou le monde de l’entreprise. Faites votre choix !

Une dizaine d’écoles de traduction et d’interprétation, privées ou publiques, forment aux métiers de traducteur technique, d’interprète et de spécialiste du commerce international. Fortement sélectives, ces filières exigent un excellent niveau en langues. Rattachée à Paris 3, l’ESIT (École supérieure d’interprètes et de traducteurs) propose plusieurs filières.

La section interprétation est ouverte sur examen aux titulaires d’une licence qui ont passé au moins douze mois à l’étranger et maîtrisent parfaitement deux ou trois langues. La section traduction est accessible sur examen aux détenteurs d’un bac + 2 au minimum. Comptez au moins 500 € l’année.

L'ISIT (Institut de management et de communication interculturels) comporte une section traduction destinée aux bacheliers sur concours, une filière interprète de conférence (troisième cycle) et un cursus juridique appliqué à l’international en partenariat avec la faculté de droit de Sceaux. L’année coûte entre 5 000 et 6 000 €.

Pour aller plus loin : Spécial langues et séjours linguistiques : les clés pour progresser / Nul(le) en langues ? Comment y remédier / Bac L : je suis fort en langues, quelles études postbac ? / Tests de langues : 7 méthodes pour bien se préparer

Sommaire du dossier
Retour au dossier Des écoles spécialisées en traduction-interprétation Master : la double compétence, tendance auprès des recruteurs Langues orientales et langues régionales