Les métiers de l’Internet : les licences professionnelles et les diplômes universitaires

Par Jean-Michel Oullion, publié le 21 May 2007
4 min

Créées en 2000, les licences professionnelles, très spécialisées, comprennent un volume annuel de cours qui varie selon les spécialités de 250 à 700 heures, avec un stage de douze semaines au moins. Les diplômes universitaires sont, eux, mis en place au niveau local par les universités ou les IUT. Le point avec Jean-Michel Oullion, auteur du guide Les métiers d’Internet, publié aux éditions l’Etudiant. Extraits.

Les licences professionnelles (LP) répondent à un réel besoin de qualifications nouvelles dans les nouvelles technologies (Internet, jeux vidéo, etc.). D'une durée d'un an, elles peuvent se préparer dans le cadre d'un cursus classique ou en alternance.

Les licences professionnelles : des formations sélectives

Les LP s'adressent à des étudiants de niveau bac+2, issus de formations à visée professionnelle (BTS, DUT, DEUST) ou de cursus généralistes (deux premières années de licence LMD), ou encore à des salariés en formation continue. La sélection, "petit parcours du combattant", s'opère souvent sur dossier (CV et lettre de motivation) et entretien, avec parfois des QCM. Les étudiants qui optent pour l'alternance doivent aussi trouver une entreprise d'accueil.

Parmi les 900 licences professionnelles ouvertes, les nouvelles technologies tiennent le haut du pavé : près d'une centaine de licences professionnelles sont en effet spécialisées dans les réseaux, les médias interactifs, le commerce électronique.

Vous pourrez par exemple postuler en LP Internet et médias mobiles, à Nancy 1 (IUT de Saint-Dié) ; ingénierie de l'Internet et du multimédia, à Reims (IUT de Troyes) ; métiers de l'Internet et des applications multimédia, à Grenoble 2 ; journalisme et médias numériques, à Metz.

En septembre 2013, l’université de Nantes inaugure une licence professionnelle animation de réseaux et de communautés, destinée à former des community managers sur le site de l’IUT de La Roche-sur-Yon.

Zoom sur trois licences professionnelles

En Lozère, région de grands espaces où les industries sont rares, s'est ouverte en septembre 2009 une licence professionnelle communications numériques et e-activités à l'antenne de Mende de l'université de Perpignan. Ce cursus vise à former des professionnels polyvalents dans la conception, la gestion et l'administration de plates-formes numériques liées aux e-activités.

Après le lancement en 2008 de la première licence professionnelle de référenceur et rédacteur Web à Mulhouse (université de Haute-Alsace), qui forme 30 étudiants chaque année, l'université de Lyon 3 propose également, depuis 2009, une LP marketing digital qui fait la part belle aux techniques du référencement. Les deux formations, qui peuvent être suivies en alternance, sont ouvertes à différents profils, dont celui des étudiants en DUT SRC.

Les diplômes universitaires : admission à bac+2

Contrairement aux licences professionnelles, les DU ne sont pas des diplômes nationaux. Ils sont mis en place localement par les universités ou les IUT. Le nombre de DU est cependant en diminution, car certains se sont transformés en licences professionnelles.

Si quelques DU recrutent au niveau bac ou bac+1, la plupart exigent un niveau bac+2 (BTS, DUT ou deux ans de licence LMD), voire, pour une minorité d'entre eux, un niveau bac+3 ou bac+4.

Ainsi, à Pau, il est possible de préparer un DU techniques multimédias qui s'adresse à des titulaires d'un bac+1 ou bac+2. Les DU culture du Web (Amiens) et création et maintenance de site Internet sont accessibles à partir de bac+2. De son côté, le DU médiation multimédia et monitorat d'Internet (ou 3MI) du campus virtuel de Limoges est ouvert aux titulaires d'un bac.

En savoir plus

Peut-on travailler sur Internet après une formation courte ?
Existe-t-il des écoles spécialement dédiées à Internet ?
Métiers du Web : en dehors des écoles Internet, quelle autre école envisager ?
Se former à Internet à la fac, c'est possible ?

À lire
Nouvelles écoles de l’Internet : la bonne stratégie pour travailler dans le Web ?
Informatique high tech : le banc d’essai des sites d’emploi
Des geeks qui ont fait fortune grâce au Web

Les métiers du Web
Les nouveaux métiers du Web
Community manager, un nouveau métier pour le web 2.0
Le community management : un nouvel eldorado pour les jeunes diplômés ?
Les fiches métiers sur le secteur Web/informatique/télécom

Témoignages
- Zoom sur le métier de chef de projet Web
- Le métier de community manager en vidéo

Articles les plus lus

A la Une Université

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !