Une licence pro en technologies industrielles : pour approfondir une spécialisation

Par Emmanuel Vaillant, publié le 08 Mars 2013
2 min

Quelque 390 licences pro­fessionnelles recouvrent le domaine, aussi vaste que diversifié, des technologies industrielles. Chacune d'entre elles répond plus que jamais aux besoins des entreprises locales en techniciens très spécialisés. “L'intérêt de ces licences en technologies industrielles est d'apporter une compétence supplémentaire dans un domaine d'activité, explique Bernard Lickel, directeur de l'IUT Robert-Schuman à l'université de Strasbourg. Par exemple, un diplômé en génie civil trouvera une spécialisation en architecture ou encore en écologie.” De véritables niches de spécialité.


Des cursus en manque de candidats

Ces licences professionnelles intéressent des étudiants diplômés à bac+2 (BTS ou DUT) qui souhaitent acquérir une compétence particulière dans leur domaine de spécialité. “Pour un diplômé de DUT industriel, la licence professionnelle est devenue la norme a minima”, note par exemple Philippe Miltenberger, chef du département QLIO (qualité, logistique industrielle et organisation) de l'IUT Nice-Côte d'Azur, qui regrette un manque de candidatures des BTS par rapport aux DUT. De même, les étudiants issus de deuxième année de licences scientifiques générales sont les bienvenus dans ces filières pro, qui manquent la plupart du temps de candidats.


Un taux d'insertion de 90 %

Une insertion à plus de 90 % dans les six mois, telle est la tendance en ce qui concerne les spécialités industrielles. “En plus de la formation, c'est l'expérience professionnelle d'un an supplémentaire qui séduit les recruteurs à bac + 3”, estime Jean-Louis Salvat, responsable d'une licence pro en électricité et électronique en alternance.

“L'insertion ne se fait pas seulement au niveau local, précise Sylvie Vilter, directrice Réussite et insertion à l'université Versailles-Saint-Quentin. Les étudiants qui viennent de toute la France repartent souvent dans leur région d'origine et n'ont aucun problème pour être embauchés”.

Articles les plus lus

A la Une Université

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !