1. Campagne contre l'homophobie dans les universités

Campagne contre l'homophobie dans les universités

Envoyer cet article à un ami
Un an après les Marches des Fiertés consacrées à l'éducation, Valérie Pécresse, ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche, relance la campagne visant à lutter contre l'homophobie à l'université.

Des étudiants victimes de discrimination en raison de leur orientation sexuelle

Créée en collaboration avec plusieurs associations gaies et lesbiennes, cette campagne lancée en juin 2009, est prolongée pour cette rentrée universitaire 2009/2010. Conçue par l'agence Junium (groupe Altavia), elle vise à sensibiliser les étudiants et l’ensemble des personnels universitaires aux difficultés rencontrées par certains étudiants encore trop souvent victimes de discrimination en raison de leur orientation sexuelle ainsi qu’aux conséquences parfois dramatiques d’actes et de comportements homophobes.

40 000 affiches diffusées dans les facs

En juin 2009, pas moins de 20.000 affiches avaient ainsi été diffusées dans l’ensemble des établissements universitaires, des CROUS, et des autres lieux d’accueil des étudiants (foyers, maisons des étudiants …) et 20.000 autres avaient été mises à disposition des associations d’étudiants luttant contre l’homophobie. Valérie Pécresse a annoncé le 3 novembre dernier que  20 000 affiches supplémentaires seront diffusées au sein des réseaux universitaires. Composée maintenant de quatre affiches différentes, cette campagne est donc très présente dans toutes les universités, pour rappeler que “l’homophobie mène à l’exclusion et au rejet”. Par ailleurs, jusqu'au 13 novembre, des encarts représentant les affiches seront présents sur les sites et réseaux MSN Messenger, www.facebook.com ainsi que sur les sites des radios Fun Radio et Skyrock.

L’Inter-LGBT salue la mise en œuvre de cette campagne

Presque un an après s’être engagée devant l’Inter-LGBT (Interassociative lesbienne, gaie, bi et trans) à lutter contre l’homophobie à l’université, Valérie Pécresse passe donc à l'action. L’association salue la mise en œuvre de cette campagne.

Séverine Tavennec

05.11.09

Pour plus d’infos sur l’homophobie, ou si vous êtes victime d’actes homophobes, n’hésitez pas à aller sur le site de l’association SOS Homophobie qui met notamment à votre disposition, une ligne d'écoute téléphonique anonyme. De plus, ayant plus de 5 ans d'existence, l'association est habilitée à se porter partie civile auprès de victimes d'actes homophobes.

Voici deux exemples d'affiches actuellement diffusées dans les facs :









Sommaire du dossier
Retour au dossier Campagne contre l'homophobie dans les universités