1. Supérieur
  2. Licence / Université
  3. Médecine, le tutorat fac par fac
Bancs d’essai

Médecine, le tutorat fac par fac

Envoyer cet article à un ami

Il est intéressant de multiplier les occasions de vous tester, de connaître votre classement, que ce soit via un tutorat organisé par les élèves de deuxième année ou par un organisme privé. Si un tutorat s’est développé dans votre fac, regardez s’il y a un classement des étudiants. C’est indispensable pour se situer par rapport aux autres.Si aujourd’hui chaque université est obligée de proposer ce système, toutes ne l’organisent de la même manière. Revue de détail en régions (1).

Aix-Marseille 2


Numérus clausus 2008 : 335 places.
Un système de tutorat est mis en place par des étudiants de deuxième et troisième années pour 70 euros par an. Deux fois par semaine, ils programment un entraînement aux QCM, suivi d’une correction. Un concours blanc est également prévu avant chaque session d’examens. Les annales de sciences humaines sont mises à la disposition des étudiants.


Amiens


Numérus clausus 2008 : 188 places.
Il n’existe pas de système de tutorat officiel à la fac d’Amiens, mais des conférences privées pour 15 euros la séance. Elles sont dispensées par des étudiants de troisième et quatrième années. Des conseils et des exercices y sont proposés pour préparer les concours, mais leur contenu n’est pas validé par les professeurs de l’université.
  

Angers


Numérus clausus 2008 : 158 places.
Un tutorat est assuré par des étudiants de deuxième année qui organisent des "colles" hebdomadaires. Ces QCM sont ensuite corrigés en amphi par un prof.
 

Besançon


Numérus clausus 2008 : 159 places.

Le tutorat à Besançon propose quatre séances d'entraînement au concours d'une demi-heure par semaine, suivie d'une correction orale d'une demi-heure. Chaque semaine, deux matières sont traitées. Les QCM sont conçus par les tuteurs - des étudiants d'années supérieures - et sont validés par les professeurs (qui en rédigent parfois eux aussi).

Sur le site de la corpo médecine de Besançon, les étudiants peuvent trouver les QCM des années précédentes, des informations sur le tutorat et un forum où il est possible de poser des questions auxquelles les tuteurs répondent en ligne.

Le tutorat est géré par la faculté de Besançon et dispose donc du soutien et de la validation des professeurs. Tous ses services sont gratuits.
  

Bordeaux 2


Numérus clausus 2008 : 352 places.
Le tutorat, mis en place par des étudiants de deuxième et troisième années, compte deux séances par semaine avec des "colles" et des enseignements dirigés, le tout pour 35 euros l’année. À la fin de chaque semestre, des concours blancs sont organisés en collaboration avec les profs.
 

Brest


Numérus clausus 2008 : 152 places.
Des étudiants de deuxième et troisième années proposent des "colles" sous forme de QCM. Les enseignants ne valident pas leur contenu, mais la grande majorité de ceux qui réussissent au concours ont bénéficié du tutorat. Des annales sont également disponibles.
 

Caen


Numérus clausus 2008 : 177 places.
Un système de tutorat est mis en place par des étudiants de deuxième année pour 5 euros l’année. Une fois par semaine, les tuteurs font passer des "colles" puis, avant chaque concours, des exercices sont proposés aux adhérents.
 

Clermont-Ferrand 1


Numérus clausus 2008 : 161 places.
Jusqu’à présent, des étudiants de deuxième année se réunissaient trois fois par semaine pour proposer des cours de soutien et des "colles" pour 70 euros l’année. Les adhérents avaient aussi accès aux annales des années précédentes. Mais le système de tutorat doit évoluer à la rentrée 2006-2007 : à suivre…
 

Corte


Numérus clausus 2008 : 23 places.
Alors qu’aucun système n’était mis en place, des étudiants de deuxième et troisième années prévoient d’organiser en 2006-2007 des séances de soutien, moyennant une cotisation comprise entre 10 et 15 €. Le tutorat s’effectuera par e-mail sous la forme de questions rédactionnelles et de corrections détaillées des annales des années précédentes. À noter : en Corse, les cours se déroulent spécialement dans le calme, en raison du faible nombre d’inscrits (115 en 2005-2006).
 

Dijon


Numérus clausus 2008 : 195 places.
Un système de tutorat gratuit est organisé une fois par semaine par des étudiants de deuxième année. Il consiste en des "colles" avec des QCM. Chaque sujet est validé par les enseignants.
 

Grenoble


Numérus clausus 2008 : 169 places.

Prises en charge par les élèves de troisième année, les "colles" se présentent sous forme de QCM et sont suivies d’une correction détaillée en amphi. C’est gratuit, si ce n’est l’adhésion à la corporation (8 euros l’année). Les annales du concours coûtent environ 30 €.
 

Lille 2


Numérus clausus 2008 : 523 places.
Depuis quelques années, des étudiants de troisième année ont instauré des réunions avec les primants pour leur donner des conseils méthodologiques, psychologiques et pédagogiques. Un concours blanc est également institué à la fin de chaque session.

 
Limoges

 
Numérus clausus 2008 : 126 places.

Aucun système de tutorat n’est mis en place par la faculté de Limoges. En revanche, les enseignants programment tous les quinze jours des concours blancs corrigés.
 

Lyon 1


Numérus clausus 2008 : 418 places.

Un système de tutorat gratuit est organisé une fois par semaine par la fac et des étudiants de deuxième année. Sont proposées des "colles" sur les épreuves de QCM validées par les enseignants. Ce soutien s’effectue sur ordinateur avec des cours et des QCM. Les élèves sont ensuite classés par matières.
 

Montpellier 1


Numérus clausus 2008 : 222 places.
Ce sont les deuxièmes et troisièmes années qui s’occupent du tutorat. Des séances d’entraînement et des rappels de cours sont administrés et validés par les professeurs.


Nancy 1


Numérus clausus 2008 : 281 places
Le tutorat est encadré par des étudiants bénévoles de deuxième année. L’entraînement au concours comprend une "colle" le lundi midi, suivie d’un corrigé type et d’un classement anonyme. Attention ! La présence à toutes les "colles "est obligatoire, sous peine d’exclusion définitive.
 

Nantes


Numérus clausus 2008 : 200 places.
Une trentaine d’étudiants de troisième année programment toutes les semaines des examens blancs par matières, pour 30 euros l’année. Ces "colles" se présentent sous la forme de QCM. Très prochainement, des tests en temps limité seront également organisés sur Internet.
 

Nice


Numerus clausus 2008 : 135 places.
Un service de tutorat est assuré par des étudiants de deuxième et troisième années, qui proposent deux concours blancs, ainsi qu’une séance d’entraînement aux QCM de deux heures par semaine.

 
Poitiers

 
Numérus clausus 2008 : 183 places.
Des deuxièmes années bénévoles organisent un tutorat. Au dire de certains étudiants, les cours de soutien sont d’aussi bonne qualité que ceux des prépas, pour un prix franchement inférieur (50 euros par an).
 

Reims


Numérus clausus 2008 : 183 places.
Des étudiants de deuxième année planifient des "colles" gratuites une fois par semaine, suivies de leur correction. Les sujets sont validés par les enseigants.
 

Rennes 1


Numérus clausus 2008 : 187 places.
Un tutorat de huit séances est encadré par des étudiants de deuxième et troisième années. Les tuteurs prennent en charge de petits groupes de six à huit étudiants pour leur fournir un enseignement méthodologique et psychologique (mais sans bachotage). Des concours blancs sont programmés à la fin de chaque semestre.
 

Rouen


Numérus clausus 2008 : 207 places.
Les étudiants de deuxième et troisième années organisent un tutorat sous la forme de concours blancs validés par les enseignants.
 

Saint-Étienne


Numérus clausus 2008 : 124 places.
Un tutorat est assuré par les étudiants de deuxième année. Ils proposent des "colles" corrigées pour 300 euros l’année, payables en deux fois.
 

Strasbourg


Numérus clausus 2008 : 239 places.

Un système de tutorat gratuit existe, "mais une nouvelle organisation sera décidée pour la rentrée 2006 afin d’adapter le contenu des séances d’entraînement aux nouvelles épreuves du concours", fait-on savoir.
 

Toulouse 3


Numérus clausus 2008 : 256 places.

Les anciens étudiants prennent en charge un tutorat gratuit. Chaque semaine ont lieu des "colles" pour s’entraîner aux QCM. "C’est aussi parfois l’occasion d’apporter un soutien psychologique et méthodologique aux étudiants", note Salim, étudiant à Rangueil.
 

Tours


Numérus clausus 2008 : 214 places.

Un tutorat dispensé par les étudiants bénévoles de deuxième et troisième années est mis en place. Les étudiants ont deux "colles" par semaine, qui sont ensuite corrigées. Les sciences humaines y sont traitées. Des annales de l’année précédente et des planches d’anatomies sont disponibles. Les anciens assurent un parrainage. 


(1) Nous n’avons pas pris en compte les facultés d’outre-mer au vu de leurs trop faibles effectifs. De même, la Faculté libre de médecine (FUPL, surnommé "la Catho") n’est pas traitée pour des questions de place.

Pour aller plus loin : Comment réussir médecine ? / Médecine : les clés pour réussir la PAES (ex-PCEM 1)

Sommaire du dossier
Le tutorat fac par fac, en région parisienne En cas d'échec en PCEM1