1. Comment obtenir un diplôme universitaire en droit animalier ?
Décryptage

Comment obtenir un diplôme universitaire en droit animalier ?

Envoyer cet article à un ami
Ce cursus universitaire apporte une expertise très particulière dans le secteur du droit. // © Adobe Stock / BillionPhotos.com
Ce cursus universitaire apporte une expertise très particulière dans le secteur du droit. // © Adobe Stock / BillionPhotos.com

Vous aimez les animaux et le droit ? Cette formation est peut-être faite pour vous. Depuis 2016, l’Université de Limoges propose un diplôme universitaire (DU) en droit animalier. Il a été mis en place grâce au soutien de la Fondation 30 millions d’amis.

Cette formation s’adresse à toute personne titulaire d’une L2 (de préférence en droit, mais les autres filières sont acceptées). Les candidatures de personnes non titulaires d’une L2 mais montrant un intérêt ou des connaissances en droit animalier peuvent également être étudiées et acceptées par le jury.

Les profils des étudiants suivant cette formation sont très variés. On peut y retrouver des professionnels du secteur animalier (vétérinaires, des personnes venant de fondations de protection animale de type SPA ou encore du secteur de la médiation animale), des juristes spécialisés, des magistrats, des notaires, ou encore des étudiants en sciences politiques ou en philosophie.

Cette formation de 60 heures, réparties sur 15 jours consécutifs, est dispensée par des enseignants chercheurs venus des quatre coins de la France. Tous sont des spécialistes en droit animalier et chacun contribue à la revue universitaire semestrielle de droit animalier.

Deux sessions de recrutement sont proposées par an, en janvier et en septembre. Pour s’inscrire, les candidats doivent envoyer leur CV accompagné d’une lettre de motivation et la copie de leur dernier diplôme. Les dossiers sont ensuite examinés par un jury.

Contenu de la formation

Les enseignements couvrent les thèmes suivants : le statut juridique de l’animal, l’animal en philosophie, l’animal à travers l’histoire du droit (anthropologie juridique), l’animal comme être sensible, l’animal comme être vivant à l’état sauvage, l’animal comme être aimé, l’animal comme être dangereux (droit pénal, civil et administratif), l’animal en droit comparé (selon les différentes constitutions dans le monde).

L’évaluation est constituée d’une épreuve orale (un exposé de 20 minutes) ainsi que d’une épreuve écrite (la rédaction d‘une proposition de loi).

Lire aussi : DU et Magistère : pour se spécialiser ou s’orienter à l'université

Quels atouts sur un CV ?

Le diplôme universitaire (DU) apporte avant tout la reconnaissance d’une spécialisation, particulièrement appréciée dans les métiers du droit. "Cette formation permet également de crédibiliser l’exercice d’une profession en rapport avec le domaine animalier. Elle apporte en outre une ouverture d’esprit sur des questions sociétales et ouvre des portes professionnelles dans le secteur animalier", précise Séverine Nadaud, maître de conférence et co-responsable de cette formation à l’Université de Limoges (et coauteure du Code de l’animal, aux éditions LexisNexis).

"Le droit animalier est une filière qui se développe car nous sommes de plus en plus sensibilisés à la protection animale. De plus en plus de sondages indiquent par exemple que les Français estiment qu’il faudrait davantage sanctionner l’abandon des animaux. D’une façon générale, un changement des mentalités s’opère sur le sujet. L’opinion publique souhaite que les choses avancent dans le domaine du droit animalier et surtout que les animaux soient mis en avant comme des être vivants qui peuvent souffrir."

Lire aussi : Comment je suis devenu soigneur animalier