1. Lyon 1 : le tutorat en ligne de la PAES de Lyon-Est
Reportage

Lyon 1 : le tutorat en ligne de la PAES de Lyon-Est

Envoyer cet article à un ami
À Lyon 1, les étudiants de 2e année de médecine qui sont tuteurs, comme l'a été Evan l'année dernière, créent des QCM d'entraînement aux concours validés par les enseignants. // © Sophie Blitman
À Lyon 1, les étudiants de 2e année de médecine qui sont tuteurs, comme l'a été Evan l'année dernière, créent des QCM d'entraînement aux concours validés par les enseignants. // © Sophie Blitman

Comme toutes les universités françaises, Lyon 1 propose aux étudiants de PAES (première année commune aux études de santé) un système de tutorat gratuit, organisé par l'association des étudiants de médecine. Avec une particularité : cet accompagnement se fait essentiellement en ligne, avec la plate-forme pédagogique Spiral (serveur pédagogique interactif de ressources d'apprentissage de Lyon 1) développée par l'université.

 
Des annales en ligne pour s'entraîner

 

Les carabins (étudiants en médecine) de Lyon-Est disposent ainsi d'une interface unique pour consulter, en plus des cours que les enseignants déposent sur la plate-forme, les annales des épreuves hebdomadaires proposées dans le cadre du tutorat. Celles-ci se déroulent soit directement en ligne pour les épreuves mineures, soit en amphi pour les majeures.

Étudiants de 2e année, "les tuteurs créent des QCM [questionnaires à choix multiple] avec leurs corrections, qui sont validés par les enseignants de l'université, explique Evan, aujourd'hui en 3e année et coordinateur du tutorat. Chaque épreuve est inédite mais nous archivons les questionnaires précédents, ce qui permet d'avoir une somme importante d'exercices pour s'entraîner."


"Les annales sont vraiment indispensables pour préparer le concours, d'autant qu'il y a souvent des questions qui reviennent : cela permet de gagner quelques points ici et là", témoigne Pierre, 20 ans, aujourd'hui en 2e année. À l'issue de ces "colles" (contrôles périodiques), une correction est disponible sur la plate-forme. "Le soir des épreuves d'entraînement, tout le monde était sur Spiral, se rappelle Céline, 20 ans, qui a également passé le cap de la 1re année. Les étudiants peuvent non seulement consulter la correction du QCM, assortie d'explications, mais aussi poser des questions sur un forum.

 
Des forums pour gagner du temps

 

Tendus vers l'objectif du concours, les étudiants de PAES disent en effet souvent manquer de temps et vouloir être débloqués rapidement quand ils ne comprennent pas un point du cours ou un exercice. C'est pour répondre à ce besoin que l'équipe du tutorat anime des forums sur Spiral, à l'issue des épreuves d'entraînement et concours blancs, mais aussi en continu tout au long de l'année. Les étudiants peuvent ainsi poser les questions qu'ils n'osent pas ou n'ont pas la possibilité de poser en cours, car, rappelle Evan, "l'ambiance est tout de même particulière en médecine, avec de la compétition et des avions en papier qui volent dans les amphis…"


Université Lyon 1 – Céline, étudiante en deuxième année de médecine - DR - mai 2013Les forums de la plate-forme en ligne Spiral, à Lyon 1, permettent aux étudiants de PAES, comme Céline, de consulter les points des cours qu'ils estiment pas assez complets. // © DR

"Souvent, il y a 50 personnes agglutinées et on ne peut même pas accéder au bureau du prof, confirme Céline. Mais, de toute façon, la plupart des enseignants rechignent à répondre aux questions parce qu'ils considèrent soit que leur cours est assez complet, soit que ce serait injuste de donner des infos supplémentaires à certains étudiants seulement". Pour préserver l'équité, certains enseignants consacrent des séances aux questions des étudiants. Mais "on n'a pas le temps d'écouter toutes les réponses", affirme la jeune fille pour qui "l'avantage des forums, c'est qu'on peut consulter uniquement ce qui nous intéresse et au moment qui nous arrange : c'est très flexible".

Cependant, "on peut facilement se perdre sur un forum où 2.000 étudiants posent leur question, nuance Pierre. Peut-être faudrait-il présélectionner les questions en fonction de leur pertinence", suggère-t-il. "Quand on arrive du lycée, il faut un peu se familiariser avec la plate-forme, traîner un peu dessus pour trouver ce qui est intéressant pour nous, reconnaît Céline. Mais on s'habitue et, personnellement, j'ai trouvé ça vraiment utile", poursuit l'étudiante qui apprécie la réactivité des tuteurs : "C'est agréable d'avoir une réponse à sa question et que le retour soit aussi rapide. À partir de la mi-octobre, je m'y rendais tous les jours ou tous les deux jours. Mais bien sûr, chacun a sa façon de travailler."

 
Un accompagnement complet et apprécié

 

Côté pratique, l'agenda des épreuves est également disponible sur Spiral, de même que celui des séances en présentiel de questions-réponses organisées chaque semaine par le tutorat. En 2012, des groupes de travail ont aussi été mis en place : chacun est encadré par un étudiant référent, lui-même passé par là et à même d'apporter son soutien et des conseils d'organisation. "On rivalise vraiment avec les boîtes à colles", se réjouit Evan qui met en avant la gratuité du tutorat de l'université.

Par ailleurs, 10 jours après chaque épreuve d'entraînement, le tutorat publie un classement des étudiants. "Avec 1.600 inscrits au tutorat, il est vraiment représentatif, plus que celui des prépas privées, souligne Pierre. C'est important de pouvoir se situer par rapport aux autres, cela permet de voir s'il faut vraiment plus travailler."

Signe de l'intérêt porté par les étudiants à ce tutorat en ligne, celui-ci est le module le plus consulté de la plate-forme Spiral, rassemblant, à la fin du 1er semestre, plus de 190.000 visites. "C'est à la fin de l'année, après le concours, qu'on se rend compte de toute l'aide qu'on a reçue", insiste Céline qui a pris la relève une fois arrivée en 2e année, puisqu'elle est elle-même devenue tutrice. Une manière de rendre la pareille et, plus largement, de participer à la vie de son université.

Sommaire du dossier
Retour au dossier Lyon 1 : les classes inversées : l'étudiant au centre de la pédagogie Lyon 1 : des applications interactives, disponibles chez soi Lyon 1 : le tutorat en ligne de la PAES de Lyon-Est