1. Premiers pas à la fac : les bons réflexes
Coaching

Premiers pas à la fac : les bons réflexes

Envoyer cet article à un ami
À la fac, il faut prendre de bonnes habitudes dès le premier semestre. // © Camille Stromboni
À la fac, il faut prendre de bonnes habitudes dès le premier semestre. // © Camille Stromboni

Ça y est, vous êtes étudiant : à vous les amphis de la fac… et un certain vent de liberté par rapport au lycée. Comment prendre le pli d'ici aux premiers partiels et faire partie des quelque 27 % d’étudiants qui décrochent leur licence en 3 ans ? Nos conseils.

Parmi les étudiants inscrits en première année de licence, un peu plus d'un quart – seulement – réussissent à décrocher leur diplôme 3 ans plus tard. Un chiffre qui peut effrayer quand on arrive à l'université. Pourtant, avec de bonnes méthodes dès les premières semaines de cours, faire partie de ces élus n'est pas mission impossible.

La prise de note : au cœur de votre réussite

Contrairement au lycée, les cours ne sont plus dictés. "Il ne faut pas tout noter, mais retenir l'essentiel", fait remarquer Christine Marcandier, maître de conférences à Aix-Marseille Université, qui préconise d'utiliser des abréviations pour que la prise de notes soit plus rapide.

Une bonne pratique qui se heurte pourtant à la réalité. “Les étudiants ont du mal à hiérarchiser les bonnes informations", note Matthieu Boisdron, chargé de TD (travaux dirigés) en histoire contemporaine à l'université de Nantes.

Du côté des étudiants, les avis sont souvent partagés. "Il faut tester plusieurs méthodes pour trouver la sienne et s'y tenir. Certains préfèrent prendre en note chaque mot du professeur, d'autres sont plus synthétiques, il n'y a pas vraiment de recette universelle", résume notamment Pauline, actuellement en troisième année de droit à Nantes.

S'assurer d'avoir compris le cours… pendant le cours

Un élément manque beaucoup, selon Christine Marcandier, lors des cours en amphithéâtre : les questions. "Ils s'empêchent de poser des questions quand ils ne comprennent pas quelque chose", déplore-t-elle. Une pratique qui peut pourtant vous aider à la compréhension immédiate du cours.

Autre point important : gardez l'esprit ouvert. "Suivre l'actualité de la matière, la mettre en relation avec le cours, ne pas hésiter à travailler avec un manuel sont de bons compléments", résume Daniel Bert, maître de conférences en doit privé à l'université Lille 2. Une démarche qui enrichira le travail en TD et en amphi, ainsi que vos copies au moment des examens.

N'attendez pas les premiers partiels pour trouver votre rythme

Le gros problème de l'université pour de nombreux étudiants ? Le manque de suivi. Ceux qui ont besoin d'être encadrés pour travailler peuvent se laisser aller et attendre les partiels pour réviser. Erreur. "Il ne faut pas attendre la fin du semestre, il est nécessaire de relire régulièrement le cours, sinon cela devient très lourd", remarque Daniel Bert. Un avis partagé par Matthieu Boisdron. "S'il n'y a pas de travail régulier, l'élève va dans le mur. Il y a beaucoup de connaissances à intégrer", souligne-t-il.

Une démarche qu'a essayé de mettre en place Laetitia, qui a passé sa première année de licence en arts du spectacle en 2011-2012 à Lyon : "Beaucoup s'y mettent trop tard. Au début de l'année, les professeurs conseillent des ouvrages complémentaires, j'ai essayé de les lire tout au long du semestre." Une méthode qui a bien fonctionné : elle est aujourd'hui en master 2 de théâtre.

Et si travailler régulièrement est une nécessité, assister aux cours en amphi est également un bon moyen de mieux assimiler les cours. "Avec la prise de notes par ordinateur, la circulation des cours est facile. Beaucoup ne viennent plus en cours", déplore Daniel Bert.

Et soignez votre orthographe !

Autre point de vigilance pour vos premiers cours et évaluations : votre orthographe. Dans la continuité du lycée, les professeurs relèvent le niveau d'exigence sur la correction des copies. "L'orthographe, le vocabulaire, la syntaxe et la grammaire sont des gros soucis", note Matthieu Boisdron. Un conseil pour s'améliorer rapidement ? "Écrivez au présent, faite des phrases simples avec un sujet, un verbe et un complément ", conseille-t-il. De son côté, Daniel Bert estime aussi que la qualité de la rédaction est primordiale. "Il faut vraiment rédiger de manière argumentée et construite. C'est ce qui fait la différence entre une bonne et une moins bonne copie", résume le maître de conférence.

Pour cela, la lecture d'ouvrages ou de revues en rapport avec la matière peut être un vrai plus : l'assimilation du vocabulaire et de la syntaxe particulière au domaine étudié sera ainsi beaucoup plus rapide. Écrire régulièrement fait aussi progresser. Cela peut être dans le cadre du cours avec des dissertations ou des commentaires de documents. Mais pratiquer son écrit en dehors, en créant notamment un blog personnel pour écrire des articles sur la ou les matière(s) étudiée(s), peut aussi aider à développer son style et s'améliorer en orthographe. Des bonnes pratiques qui pourront vous aider lors des examens. Et même au-delà.

VIDÉO - Lotfi Benkanoun, chargé de TD à l'université Paris 11, liste les 5 erreurs dans lesquelles tout arrivant à l'université peut tomber facilement, et vous aide à les éviter.