Qu'est-ce qu'une licence de STAPS ?

Par Séverine Maestri, publié le 07 Juin 2022
8 min

En 2022, 626.000 lycéens se sont inscrits sur Parcoursup. Parmi eux, plus de 160.000 ont choisi une licence de STAPS. Pour choisir en toute connaissance de cause, l’Etudiant décode pour vous le contenu de la licence de STAPS.

La licence de STAPS est toujours aussi attractive auprès des lycéens, mais c’est aussi une filière sélective. Comme les autres formations, la licence de STAPS est organisée sur six semestres (180 crédits européens). Elle atteste l'acquisition d'un socle de connaissances et de compétences dans un champ pluridisciplinaire. Pourtant, de nombreux lycéens s’inscrivent en STAPS par passion pour les pratiques sportives, sans être suffisamment avertis ou préparés pour ces études universitaires.

Lire aussi

En licence de STAPS, le sport au second plan

Plusieurs croyances sont encore ancrées dans l’esprit des familles à propos de la licence de STAPS : la licence n’accepterait que les sportifs de haut niveau car une majorité du temps serait consacrée à la pratique sportive ; et les études mèneraient à l’exercice d’un seul métier : celui de professeur d’EPS. Et pourtant…

Pour l’entrée en licence de STAPS, le niveau sportif est l’un des paramètres, au même rang que les compétences scientifiques, littéraires et d’animation sportive. Une fois en première année de licence de STAPS, le sport n’occupe pas la majorité du volume des enseignements. "Les étudiants vont avant tout pouvoir acquérir une connaissance fine, intellectuelle, culturelle du sport en général. Le but est d’éduquer aux sports", souligne ainsi Guillaume Richard, responsable de la licence 3 STAPS spécialité management du sport à l’UPHF (université polytechnique des Hauts-de-France).

Les cours de première année sont dispensés en amphithéâtre, souvent de 8h à 17h environ, suivis par des centaines d’étudiants. Nombreux sont ceux qui, déçus, mal préparés ou insuffisamment informés, décrochent dès le premier semestre.

Par ailleurs, la licence de STAPS ouvre vers d’autres secteurs d’activités comme le management sportif, l’événementiel (organisation d’événements sportifs – dont le e-sport qui prend de plus en plus d’ampleur –), l’aide aux personnes âgées ou handicapées, etc.

Lire aussi

Comment s’organisent les cours en licence de STAPS ?

La licence de STAPS dure trois ans et les connaissances sont évaluées en contrôle continu et via des partiels à la fin de chaque semestre. La première année de licence, très généraliste, sert de socle commun et vise à doter les étudiants d’une culture théorique autour du domaine sportif. Les matières enseignées sont variées : psychologie, anatomie/anatomie fonctionnelle, physiologie, histoire sociale et culturelle des sports, myologie, arthrologie/ostéologie, anthropologie, sociologie des loisirs, analyse du corps en mouvement, etc., sans oublier les enseignements transversaux (outils numériques et de communication, anglais…).

Suivant les universités, les TD (travaux dirigés) et TP (travaux pratiques) apparaissent en première, deuxième ou troisième années. La pratique sportive s’accroît durant les trois dernières années ou reste identique sur les trois ans. A Valenciennes, par exemple, Guillaume Richard souligne que "les étudiants choisissent quatre pratiques sportives en troisième année : deux au premier semestre et deux au second semestre".

En deuxième année, les étudiants choisissent une spécialité dont les enseignements représentent environ 40% du volume horaire total. En troisième année, ces enseignements atteignent près de 80% du total au semestre 5, puis 100% au semestre 6.

Les spécialisations possibles en licence de STAPS

La licence mention STAPS est assortie de cinq spécialisations possibles. Mais attention, elles ne sont pas disponibles dans toutes les universités, donc renseignez-vous bien au moment de vos choix d'orientation.

La spécialité APAS (activité physique adaptée et santé) délivre les compétences nécessaires pour participer à la conception, la conduite et l'évaluation de programmes de prévention, de réadaptation ou/et d'intégration par l'activité physique adaptée (APA) auprès de personnes présentant un handicap au sens large du terme (déficiences motrices, sensorielles, mentales ou encore sociales) ou bien une maladie chronique (obésité, diabète, hypertension, cancer…).

La spécialité éducation et motricité développe des compétences pour enseigner des activités physiques sportives et artistiques en primaire ou dans le secondaire.

La spécialité entraînement sportif permet d’encadrer différents publics. Les débouchés s’inscrivent principalement dans le cadre professionnel de clubs, de fédérations, de centres de formation d’entraînement ou de reconditionnement physique. Les métiers tournent autour de la préparation mentale, de la performance, de la conception de programmes d’entraînement à partir d’un diagnostic précis.

La spécialité ergonomie et performance motrice amène à travailler à l'amélioration du matériel sportif, et à l'optimisation de la performance du sportif.

La spécialité management du sport forme aux métiers liés à la direction de petites et moyennes structures ou encore à la participation à la direction d'organisations plus importantes, soit dans des associations sportives, soit dans des agences événementielles sportives ou encore dans des structures de collectivités.

Lire aussi

Faire une L.AS STAPS pour entrer en études de santé

Pour ceux qui s'intéresse aux études de santé, sachez que la licence de STAPS est également une voie d’accès aux études de kinésithérapie. L'entrée se fait sur concours après une première année de STAPS validée. Certaines universités ont noué des partenariats avec des écoles de kiné pour permettre à certains étudiants d'entrer dans cette filière comme à Montpellier. "Cette convention permet actuellement à 20 étudiants de STAPS – qui ont été sélectionnés – de rentrer en école de kinésithérapie", précise Christelle Koechlin-Ramonatxo, maîtresse de conférences et responsable pédagogique des filières L.AS et kinésithérapie à l’UFR de STAPS.

Mais faire une L.AS STAPS est aussi une voie pour rejoindre des études de MMOP (médecine, maïeutique, odontologie, pharmacie). Les étudiants inscrits dans cette option suivent à la fois les cours de licence de STAPS et des cours en santé en mineure. Pour avoir une chance d'entrer en deuxième année d'études de santé vous devez impérativement valider toutes les UE.

Lire aussi

Les pré-requis pour entrer en licence de STAPS

Pour intégrer une licence de STAPS vous devrez vous inscrire sur Parcoursup. Les formations recherchent des étudiants polyvalents, curieux, avec une culture sportive. "Un bon profil d’étudiant de STAPS, c’est quelqu’un avec une expérience de pratique et d’animation sportive, mais qui présente également de bonnes notes dans les autres matières. Cela démontre une dynamique, une motivation et une curiosité pour tout type de connaissances et de champs disciplinaires. L’étudiant ne doit pas oublier que notre formation est pluridisciplinaire et c’est ce qui en fait sa richesse", résume ainsi Christelle Koechlin-Ramonatxo.

Guillaume Richard ajoute : "Il faut travailler, être autonome, rigoureux, auto-discipliné. Souvent, les lycéens qui arrivent à l’université ne savent pas prendre des notes et ils n’ont pas l’habitude d’écouter des cours magistraux pendant deux ou trois heures. Il faut être préparé au milieu universitaire."

Articles les plus lus

Contenus supplémentaires

A la Une Université

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !