Que faire après une licence LLCER ?

Par Sandrine Chesnel, publié le 11 Juillet 2022
4 min

Contrairement aux idées reçues, la licence LLCER ne mène pas uniquement aux métiers de l’enseignement, les débouchés sont variés, mais conditionnés par le master choisi.

Après sa licence, Elise, 22 ans, en licence 3 LLCER à la Sorbonne Nouvelle, a prévu d’intégrer le master Etudes germaniques : histoire : "Je ne suis pas très attirée par la langue pour elle-même, ou par la linguistique, je préfère la culture et l’histoire. Je ne sais pas encore ce que je ferai ensuite, j’ai surtout envie de davantage me spécialiser après trois années de licence avec des cours très variés. Si j’en ai l'opportunité, peut-être que je m’orienterai vers la recherche".

François, 21 ans, en licence d'allemand à la Sorbonne Nouvelle lui aussi, se dirige vers le master Etudes internationales, option études européennes, et hésite encore entre l’enseignement et la recherche.

Lire aussi

Après une licence LLCER, des masters et débouchés larges

C’est l’un des atouts de la licence LLCER : après trois années très riches pendant lesquelles les étudiants approfondissent non seulement la pratique d’une langue mais aussi leur connaissance de son mode de fonctionnement et de toute l’aire culturelle qui y est rattachée, les choix de masters, et les débouchés par la suite, sont larges.

"Les licences LLCER forment des personnes qui ont envie de devenir des médiateurs dans différents domaines entre les cultures et entre les peuples, grâce aux langues, et dans beaucoup de domaines différents, explique Kerstin Hausbei, maîtresse de conférences en littérature et théâtre germanophones, et co-responsable de la licence LLCER allemand à l’université Sorbonne Nouvelle. C’est pourquoi les débouchés professionnels sont très variés, dans le journalisme, la culture, les relations internationales, les institutions européennes ou bi nationales, l'interprétariat, l'édition, la médiation interculturelle…"

"Très majoritairement nos étudiants ne se dirigent pas vers l’enseignement", note encore Kerstin Hausbei. Ainsi après une licence LLCER allemand il est possible d’opter pour un master Gestion et marketing franco-allemand tel que celui que propose l’université Sorbonne Nouvelle.

Lire aussi

Bien choisir sa mineure en L2 LLCER ou sa licence bi-disciplinaire

Dès l’inscription, le choix d’une licence simple, versus bi-disciplinaire, et au plus tard en L2, le choix de la mineure, vont conditionner les possibilités d’orientation en master.

Ainsi une licence bi-disciplinaire qui permet de combiner deux aires linguistiques différentes est incontournable si vous envisagez ensuite un master interprétariat et traduction, qui suppose la maîtrise de deux langues étrangères.

De même une mineure Métiers de la culture n’ouvre pas aux mêmes masters qu’une mineure études internationales ; si l’objectif est d’aller vers un master d’études européennes, la deuxième mineure est plus indiquée.

Enfin pour ceux qui sont intéressés par l’enseignement, la licence LLCER est évidemment un très bon choix, qui sera complétée par un master MEEF (métiers de l’enseignement, de l’éducation et de la formation).

Lire aussi

Les débouchés professionnels après une licence LLCER

La licence LLCER est généraliste. Elle vous apporte un socle de connaissances important sur une langue et son aire culturelle, elle ne forme donc pas directement à un métier. C'est pourquoi, il est souvent nécessaire d'aller jusqu'au master pour vous spécialiser et vous professionnaliser.

Cela dit, certains métiers sont accessibles directement après cette licence, surtout si vous avez eu l'occasion de faire des stages pendant ces trois années. Vous pouvez par exemple postuler à des postes intermédiaires à l'international (assistant communication, commercial, tourisme), ou encore traducteur. Mais, après une licence LLCER, la voie royale reste le master !

Lire aussi

Articles les plus lus

Contenus supplémentaires

A la Une Université

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !