1. Réussir sa première année

Réussir sa première année

Envoyer cet article à un ami

Que l’on soit en fac, en prépa ou en filière courte, une première année réussie passe souvent par une bonne organisation et une prise d’autonomie.

Le secret de la réussite dans les études ? Être motivé et se montrer impliqué ! Que vous soyez inscrit à l’université, en classe préparatoire, en STS (section de techniciens supérieurs) ou en IUT (institut universitaire de technologie), les enseignants attendent que vous ne soyez plus passif ou consommateur de cours, mais pleinement engagé.
Nous parlerons ici uniquement des études, mais sachez que le reste de la vie sur un campus (pouvant se concrétiser par exemple par un engagement associatif, sportif, culturel…) est tout aussi primordial pour se sentir à l’aise dans ce nouveau costume qu’est celui de l’étudiant. Voici, pour chaque grande filière, quelques pistes pour étudier avec efficacité.

À l’université, fini le cadre contraignant du lycée avec son fort encadrement des profs, ses classes à effectifs réduits, le contrôle régulier des connaissances. Vous allez devoir désormais acquérir une nouvelle autonomie, l’absence de contrôle de présence aux cours constituant le principal piège à éviter. Et le faible nombre d’heures de cours, une vingtaine par semaine en moyenne, peut donner une fausse impression de facilité. Pour ne pas perdre pied, il est donc impératif de s’en tenir à quelques règles : s’obliger à assister aux cours, à prendre systématiquement des notes, à préparer les TD, à faire des lectures personnelles…
Second challenge : maîtriser la méthodologie. Il est souvent reproché aux nouveaux bacheliers de répéter les recettes du secondaire. "Ils s’imaginent qu’il suffit d’apprendre par cœur, alors qu’on leur demande aussi de réfléchir à une problématique et d’adopter une démarche presque scientifique", indique un enseignant en droit. En clair : commencer à prendre du recul, mettre en perspective, construire un raisonnement scientifique…
Des enseignements obligatoires en méthodologie universitaire vous préparent à acquérir ces nouveaux réflexes. Il est aussi fortement recommandé d’approfondir les cours par des lectures et de fréquenter les BU (bibliothèques universitaires). Périodiques, livres, CD-ROM, thèses… leurs fonds documentaires constituent une excellente alternative aux achats de livres, très vite ruineux. Et lorsqu’on a du mal à se concentrer chez soi, la BU est un endroit parfait pour travailler en silence.

Mathieu Oui
Sommaire du dossier
Classe prépa : travailler tout de suite Filières BTS-DUT : se comporter en adulte Le B.A-BA du LMD