1. Supérieur
  2. Licence / Université
  3. Sciences po à la fac : à quoi s’attendre ?
  4. Science po à la fac : quels débouchés à la sortie ?
Coaching

Science po à la fac : quels débouchés à la sortie ?

Envoyer cet article à un ami

Sciences po ou une fac de science politique ? A priori, le match entre les 2 cursus semble déséquilibré tant le bruit médiatique autour des IEP est important. Et pourtant, moins, connue, la filière universitaire présente de nombreux atouts. En quoi les 2 cursus se distinguent-ils ? Comment rejoindre la filière science po de l’université ? Vers quels débouchés mènent les masters ? Voici de quoi de tout savoir sur cette filière et vérifier si cette voie est faite pour vous.

Direction : les agences de com’, les collectivités, les instituts de sondage


En science politique, côté débouchés, tout dépend du master choisi. “Il est possible de faire des tas de choses à la sortie”, indique Jacques Gerstlé, professeur de science politique et directeur du master 2 communication politique et sociale, à Paris 1. Par exemple : assistant parlementaire, chargé de mission dans les collectivités territoriales, conseiller dans une mairie ou un cabinet ministériel, journaliste, chargé de projet dans une agence de communication, une boîte d’études ou un institut de sondage, un poste dans les affaires européennes à Bruxelles, au Parlement, etc. Soit une large palette de métiers dans le secteur public, mais aussi dans le privé.

Côte master pro, selon l’enquête de Jacques Gerstlé menée en 2008-2009 sur les 3 dernières promotions de son M2 communication politique et sociale, 80 % des jeunes diplômés avaient trouvé un emploi, la majorité dans le secteur privé (73 %), les autres dans le secteur public et associatif, avec des salaires compris entre 2.000 et 3.000 € net. Avec quelques “success stories” note le responsable : Laurence Ferrari (TF1) ou Romain Rosso (L’Express) dans la presse, Frédéric Dabi (IFOP) pour les instituts de sondage, ou encore Luc Barruet (Sidaction).

Une insertion plus difficile pour les masters recherche


Les masters recherche souffrent globalement de plus de difficultés pour insérer leurs étudiants. Leurs débouchés classiques, même s’ils ne concernent qu’une minorité d’étudiants, sont en effet l’enseignement et la recherche (après un doctorat). Un secteur “peu florissant” actuellement, rappelle Benoît Mercuzot, doyen de la faculté de droit et de science politique d’Amiens. D’où une réorientation du master recherche de son établissement vers des matières professionnalisantes : enquête, études, analyse de données et de l’opinion… afin d’ouvrir les débouchés vers les instituts de sondages, les cabinets d’études, etc. À noter : la distinction master recherche/master pro s’estompe d’ailleurs de plus en plus.


Pour aller plus loin : À quoi mène vraiment Sciences po / Avez-vous le profil pour entrer à Sciences po? / Intégrer Sciences po avec un bac L / VideoChat : Réussir à intégrer Sciences po / Sciences po : 12 prépas à la loupe

Sommaire du dossier
Retour au dossier La licence de science politique, un cursus pluridisciplinaire Le master de science politique : un choix de spécialités très large Science po à la fac : quels débouchés à la sortie ?