1. Scientifiques, les nouvelles filières où vous pourrez aussi étudier les sciences humaines
Coaching

Scientifiques, les nouvelles filières où vous pourrez aussi étudier les sciences humaines

Envoyer cet article à un ami

Vous êtes en terminale et vous ne pouvez vous résoudre à choisir, après le bac, une discipline axée uniquement sur les sciences dites "dures" ou sur les sciences humaines ? Sachez que se multiplient les formations allient humanités et technologies. Ce dossier vous en présente trois nouvelles, qui ouvrent à la rentrée 2012. Plus qu’une ouverture d’esprit, c’est véritablement une double, voire une triple compétence que proposent ces cursus particulièrement exigeants.

Depuis quelques années, l’université Pierre et Marie Curie est devenue une spécialiste des doubles licences associant une formation en sciences dures offerte en interne et une autre en sciences humaines proposée par un établissement partenaire.


Après le design (avec l’ENSCI), l’économie et le droit avec l’université Panthéon-Assas, l’histoire, la musicologie et la philosophie avec Paris 4 Sorbonne, et les sciences sociales avec Sciences po, c’est désormais la linguistique qui s’ouvre aux scientifiques à la rentrée 2012.
Une double licence qui relève du département Sciences et technologies côté UPMC, Langue française et techniques informatiques côté Paris 4 Sorbonne.

 
La formation

 

Le langage constitue le fil conducteur de cette double licence, dans la mesure où il s’agit de "regarder plusieurs disciplines à travers ce prisme", explique Mathieu Jaume, responsable de la formation : la linguistique, science du langage en tant que tel, se mêle ainsi à l’étude des langages informatiques et du langage de l’ADN en biologie.

Telles sont les matières principales dispensées pendant les 2 premières années, visant à acquérir une double compétence en sciences et humanités. Tandis que la L3, effectuée dans un établissement partenaire à l’étranger, doit permettre de se spécialiser.

 
Comment y entrer ?

 

L’inscription a lieu directement sur le site de l’UPMC, à partir du 10 avril 2012. Comme tous les doubles cursus proposés par l’UPMC, l’admission se fait après une sélection sur dossier et entretien. Cette formation, qui devrait accueillir une vingtaine d’étudiants à la rentrée 2012, est spécifiquement conçue pour des bacheliers S ayant un bon niveau en sciences mais aussi dans les matières littéraires.

"En-dessous de la mention bien, on n’examinera pas le dossier, prévient Mathieu Jaume. En effet, le rythme est intense : il y a beaucoup d’heures de cours et les étudiants, qui sont mélangés aux étudiants des licences "simples" doivent passer d’un établissement à l’autre. Cela demande une réelle autonomie".

 
Et après ?

 

Pas question d’arrêter ses études après un tel cursus dont l’objectif est "d’ouvrir sur un maximum de choix de masters", souligne Mathieu Jaume. Les étudiants pourront intégrer un master bidisciplinaire, par exemple en bioinformatique ou en traitement automatique des langues naturelles, ou bien se recentrer sur une discipline en particulier.

Mais même dans ce cas, "ils tireront profit d’avoir suivi un double cursus, estime l’enseignant, car les scientifiques ont souvent des difficultés en matière de culture générale ou d’écriture". Et certains se seront même peut-être découvert une passion pour la linguistique ?

Sommaire du dossier
Rejoignez la licence "Sciences et humanités" de l’université d’Aix-Marseille Entrez à l’UTC par la voie "Humanités et technologies"