1. Secteur par secteur : les licences pro qui vous garantissent un emploi
Enquête

Secteur par secteur : les licences pro qui vous garantissent un emploi

Envoyer cet article à un ami
Quasi gratuites et à taille humaine, les licences pro préparent à une arrivée rapide sur le marché de l'emploi. // © PlainPicture / Cultura
Quasi gratuites et à taille humaine, les licences pro préparent à une arrivée rapide sur le marché de l'emploi. // © PlainPicture / Cultura

Développement durable, mécatronique, services à la personne... Entrez dans ces secteurs porteurs en préparant une licence professionnelle. Choisissez le diplôme à bac+3 qui vous convient, dans un domaine qui garantit une insertion immédiate et un poste à responsabilités. Tour d'horizon.

À la sortie de son BTS (brevet de technicien supérieur) CIM (conception et industrialisation en microtechniques), Benjamin Richard-Pinet n'a pas trouvé d'emploi. Après avoir galéré dix-huit mois et s'être résolu à prendre un job alimentaire, il décide, en 2013, de tenter un bac+3 : ce sera la LP (licence professionnelle) mécatronique et robotique de l'IUT (institut universitaire de technologie) de Mantes (78). Une bonne idée : la mécatronique est un secteur en pleine expansion et il est embauché juste après son diplôme. Comme lui, ils sont nombreux à préparer, chaque année, une licence pro, afin de s'insérer immédiatement dans la vie active.

Cette filière, en un an, conçue pour couronner un bac+2, BTS ou DUT (diplôme universitaire de technologie), peut également être choisie après une deuxième année de licence, quand, finalement, on ne se sent pas prêt à poursuivre jusqu'en master ni à entrer dans une école. "Mieux vaut sortir à bac+3 que se perdre dans l'enseignement supérieur en essayant coûte que coûte d'arriver jusqu'à bac+5", conseille Sylvie Vilter, chargée de l'insertion professionnelle à l'université de Saint-Quentin-en-Yvelines (78).

Des formations proches des entreprises

Les principaux atouts de la LP ? Une formation quasi gratuite, à taille humaine (des classes de 35 à 40 places au maximum), avec une arrivée rapide sur le marché de l'emploi. Le succès de la LP repose sur sa professionnalisation. Outre les universitaires, les élèves côtoient des professionnels grâce notamment aux "projets tutorés", qui, presque partout, s'effectuent en concertation avec les entreprises du secteur. C'est le cas par exemple à Alençon (61), où les futurs directeurs de structure de services à la personne ont travaillé cette année avec l'UNA (Union nationale de l'aide, des soins et des services aux domiciles), l'un des principaux employeurs dans cette activité, à l'amélioration de la gestion de ses salariés.

Des réseaux locaux qui permettent de trouver des places en stage, en alternance, et bien sûr des emplois pour les jeunes diplômés. Il existe un grand nombre de licences professionnelles dans tous les domaines : elles étaient plus de 1.800 jusqu'à présent (à compter de la rentrée 2015, il ne restera plus que 173 dénominations). Comment choisir la vôtre ? En misant, comme Benjamin Richard-Pinet, sur un domaine d'activité où elles sont nombreuses, car la création de LP est directement liée aux besoins en recrutement. Revue de détail des secteurs (et de leurs licences pro sous leur appellation actuelle) porteurs d'emploi, en un an après un bac+2.

Sommaire du dossier
Quelles licences pro pour travailler dans l'économie sociale et solidaire ? Quelles licences pro pour travailler dans l’hôtellerie-restauration ? Quelles licences pro pour travailler dans le numérique ? Quelles licences pro pour travailler dans la mécatronique ? Quelles licences pro pour travailler dans le droit ? Quelles licences pro pour travailler dans le sport ? Quelles licences pro pour travailler dans le développement durable ? Quelles licences pro pour travailler dans les services à la personne ?