1. Partir à l’étranger

Partir à l’étranger

Envoyer cet article à un ami

Année de réorientation égale année pour rien ? Pas forcément. Le point sur les solutions pour capitaliser sur cette année qui semblait perdue.

Envie de prendre l’air ? Un séjour à l’étranger peut vous ouvrir de nouveaux horizons tout en perfectionnant votre niveau en langues. Dans certains cas, une expatriation de quelques mois peut même avoir un effet bénéfique sur la suite de vos études. "On peut le conseiller à un étudiant qui souhaite se réorienter en LEA, mais dont le niveau en langues n’est pas suffisant", explique Gisèle Manchevelle, conseillère d'orientation-psychologue au CIO Mediacom de Paris.
Il existe encore d’autres possibilités, notamment celle de préparer un concours par correspondance. Avantage de la formule, vous pouvez vous inscrire à une préparation à tout moment de l’année. Cette option peut aussi être utile pour se perfectionner dans un domaine. Exemple : si vous avez un niveau moyen en maths et que vous souhaitez vous réorienter vers une filière où cette matière est justement décisive.

Jean-Marc Engelhard
Sommaire du dossier
Retour au dossier Boucler son année Prendre de l’avance Ne pas tout lâcher Partir à l’étranger Trouver un job Lucie Bisseger, 21 ans, en BTS communication des entreprises