1. Bordeaux 3 : une fac à la croisée des lettres, des arts et des sciences humaines
Reportage

Bordeaux 3 : une fac à la croisée des lettres, des arts et des sciences humaines

Envoyer cet article à un ami

Récemment réorganisée, l'université Michel-de-Montaigne – Bordeaux 3 de lettres et sciences humaines et sociales développe de nouvelles licences interdisciplinaires où se rencontrent lettres, arts plastiques et sciences. Autre secteur dynamique : le journalisme grâce à l'école implantée en centre-ville. Reportage au sein d'une université innovante.

Établissement de 15.000 étudiants, Michel-de-Montaigne – Bordeaux 3 est l’université de lettres et sciences humaines de l’agglomération bordelaise. Le campus situé sur la commune de Talence est désormais desservi par le tramway, qui le relie au centre-ville de Bordeaux en 20 minutes. Tout à côté, au nord de la voie de tramway, se trouvent la dernière née l'université Bordeaux 4, spécialisée en droit et gestion et l’IEP (institut d’études politiques) de Bordeaux.

Quelques coopérations se mettent en place entre les différents établissements universitaires bordelais
comme la licence pluridisciplinaire culture humaniste et scientifique.


 
Une riche offre de formations

 
Récemment réorganisée, l’université comprend 3 UFR (unités de formation et de recherche) : humanités, langues et civilisations, et territoires et communication, avec 9 mentions de licence et une trentaine de masters.

Les licences les mieux notées par l’AERES (Agence d'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur, dont le rôle consiste à évaluer les formations, les diplômes, la recherche, les établissements) sont les mentions en histoire, arts du spectacle et audiovisuel, histoire de l’art archéologie et lettres (modernes ou classiques).

Au sein du département des arts qui comprend 7 mentions de licence, une nouvelle mention consacrée à la chanson d’expression française ouvrira ses portes à la rentrée 2012.

Hormis 2 IUT (instituts universitaires de technologie), Bordeaux 3 dispose aussi d’une école de journalisme très dynamique, l’IJBA (Institut de journalisme de Bordeaux Aquitaine, située dans le centre de Bordeaux.

 
Une recherche réputée

 

Point fort de l’établissement : sa recherche, particulièrement reconnue par l’AERES avec plus de 85 unités de recherche notées A ou A+ et dont les équipes remportent de nombreux projets. Parmi les laboratoires réputés, citons l’Institut Ausonius sur l’antiquité et le Moyen-âge, de réputation internationale et le TELEM, à la pointe en matière de recherche littéraire.

Enfin la situation géographique place Bordeaux 3 en pointe quant à recherche liée aux régions du sud à travers les centres de recherche AMERIBER (sur la civilisation et la littérature hispanique et latino-américaine) et IKER, unique structure de recherche sur la langue et les textes basques en France.


Bordeaux 3 en chiffres
Nombre d'étudiants inscrits : 15466 en 2010 dont 1861 étudiants étrangers.
Nombre d'enseignants et de chercheurs : 680.
Personnels administratifs : 530.
Surface de bâtiments : 74711 m2
Nombre de licences : 9 mentions
Nombre de licencesprofessionnelles : 10
Nombre de masters : 33 spécialités Nombre de doctorats : 26
Budget : 86 millions d'euros.

(Sources : université Bordeaux 3)

Sommaire du dossier
Licence culture humaniste et scientifique de Bordeaux 3 : faire dialoguer les disciplines Licence arts plastiques de Bordeaux 3 : une filière dynamique Bordeaux 3 : les journalistes de demain formés à l’IJBA