1. Supérieur
  2. Licence / Université
  3. Réussir sa licence de droit : les clés pour assurer en première année
  4. Réussir sa première année de droit : bachoter, un passage obligé
Coaching

Réussir sa première année de droit : bachoter, un passage obligé

Envoyer cet article à un ami

On entend souvent des informations contradictoires sur le rapport au par-cœur dans les études de droit. Jusqu'où la réussite en droit, et notamment en licence, s'appuie-t-elle ou non sur un certain bachotage qui peut rebuter les étudiants ?

“Honnêtement, et au départ, le par-cœur est nécessaire pour maîtriser le vocabulaire spécifique, bien connaître les termes et ne pas utiliser un mot pour un autre, répond Anne-Sophie Brun-Wauthier. C'est un peu un passage obligé en première année, mais on s'en dégage très facilement ensuite. Et puis, avant d'apprendre par cœur, il faut comprendre, sinon, c'est inutile !”

Beaucoup de travail et de lectures personnels

Pour Louis de Carbonnières, la clef de la réussite des études juridiques repose sur le travail personnel en bibliothèque universitaire. “C'est à la bibliothèque que l'étudiant va pouvoir trouver toutes les ressources nécessaires pour compléter le cours. L'enseignement délivré en amphi est comme un squelette auquel il faut donner de la chair à travers des lectures de manuels, de décisions de justice... Ce qui suppose beaucoup de travail et de lectures personnels.”

Un seul exercice peut demander cinq à six heures de travail personnel, et, sur une semaine, il faut compter une quinzaine d'heures de travail en complément des vingt-cinq heures de cours et TD (travaux dirigés). Fumistes s'abstenir.

Réussir sa licence de droit : Alexandra, en L3 droit à Paris 1 - Panthéon-Sorbonne // © DRTÉMOIGNAGE : "IL NE FAUT PAS NÉGLIGER LES TD !"
Alexandra, 22 ans, est en L3 de droit à l'université Paris 1-Panthéon-Sorbonne

Étudiante en troisième année de licence de droit privé à l'université Panthéon-Sorbonne, Alexandra a réussi à surmonter les difficultés du cursus. “Le premier défi en L1, c'est de s'adapter. Il faut être autonome et bien s'organiser entre les TD obligatoires et les devoirs à rendre chaque semaine.”

Sa méthode de travail à l'année est simple : “Trois ou quatre fois par semaine, il faut préparer les séances de TD, sachant qu'on nous a donné au début de l'année un livret avec tous les sujets et les documents à travailler. Pour préparer un TD, je rédige une fiche sur le cours magistral qui s'y rapporte (ce qui me prend environ deux heures) puis je résume la fiche de TD fournie par l'enseignant et les documents (deux heures), ensuite je passe aux exercices. Cela représente de cinq à six heures de travail à chaque fois. Les TD comptent pour 50 % de la note finale, il ne s'agit pas de les négliger ! Il ne faut pas non plus hésiter à demander des précisions au chargé de TD et à s'entraider entre élèves.”

Pour aller plus loin : Licence de droit : ce qui vous attend vraiment en première année / Camille, licence de droit ou DUT carrières juridiques ? / Réussir ses études à l'université : la vérité sur 15 filières à la fac / Réussite en licence à l’université : quelles sont vos chances ? / Fac par fac, où réussit-on le mieux sa première année de licence ?

Sommaire du dossier
Retour au dossier Réussir sa première année de droit : un impératif, maîtriser l'écrit Réussir sa première année de droit : des exercices spécifiques à appréhender Réussir sa première année de droit : bachoter, un passage obligé Réussir sa L1 de droit : rebondir après un premier semestre difficile