Portrait de fac : Université d’Auvergne : des filières "made in UdA"

Par Fabienne Guimont, publié le 11 Avril 2012
3 min

UdA : 3 lettres pour "université d’Auvergne", une des 2 universités nichées au pied des volcans, à Clermont-Ferrand. Dans cette ville, siège de Michelin, la fac (ex-Clermont 1) s’est donné 2 slogans pour définir son identité : "Made in UdA" et "Premier fabricant de professionnels en Auvergne". Reportage dans cet établissement pluridisciplinaire (santé, droit-économie-gestion, technologies) qui compte 16.000 étudiants.

De prime abord, il n’est pas facile de se sentir étudiant de l’UdA (l’université d’Auvergne, ex-Clermont 1). Ses 5 sites universitaires, avec chacun leur identité, sont disséminés dans tout Clermont-Ferrand. Le principal lien qui les unit est le tramway, qui dessert 4 d’entre eux.

À l’est, les filières biologie, informatique, gestion et sciences de l’ingénieur de l’IUT (institut universitaire de technologie) sont installées sur le vaste campus à l’anglo-saxonne des Cézeaux, au beau milieu de… l’université Blaise-Pascal (Clermont 2) !

Au sud, sur le site Dunant, la faculté de médecine et de pharmacie jouxte le CHU (centre hospitalo-universitaire). Elle est progressivement réhabilitée. Grand amphi rénové, open spaces de travail, bureaux dédiés aux doctorants, "espace cosy" où cafète et terrasse flambant neuves font oublier les couloirs sans fin des bâtiments datant des années 1960-1970.
 

Plus proches du centre, face au charmant jardin Le Coq, les bâtiments du pôle tertiaire (droit, économie, management) permettent, eux, aux étudiants de venir flâner sur des pelouses impeccables. La faculté d’odontologie est la seule à proximité du centre-ville. Première université propriétaire de ses murs en France, l’UdA est en pleine recomposition.

 
"Made in UdA"

 

L’université d’Auvergne s’est trouvé 2 slogans pour créer un sentiment d’unité : "Made in UdA" et "Premier fabricant de professionnels en Auvergne". Un clin d’œil à la cité des usines Michelin ? Plutôt une "marque de fabrique" à laquelle ses 16.000 étudiants commencent à s’identifier et une volonté de professionnaliser toutes les formations. À la rentrée 2012, en droit, économie ou management, les étudiants seront par exemple inscrits dans des écoles universitaires.

Avec un choix de mineures et de majeures, une licence unique en éco-droit-gestion permettra à ceux qui le souhaitent de décrocher une double mention. L’école de droit aura sa salle de plaidoirie, celle d’économie sa salle de négociation internationale et celle de management sa salle de marché. "Des conditions similaires à celles des grandes écoles mais avec les frais de scolarité universitaires !", s’enthousiasme Philippe Dulbecco, le président de l’UdA.
 
Face au jardin Le Coq, les bâtiments du pôle tertiaire (droit, économie, management) permettent aux étudiants de flâner sur des pelouses impeccables.


La Liverpool française

 

Vivons heureux, vivons cachés ? À l’écart des grandes métropoles en attendant le TGV, la ville sait accueillir ses étudiants avec des logements et une vie bon marché. Clermont-Ferrand – entourée de volcans peut-être bientôt classés au patrimoine de l’Unesco – se place 4ème du classement "grandes villes" où il fait bon étudier dans le palmarès 2011-2012 de l’Etudiant.  Sans tapage. Même si ses festivals de court-métrage ou de musique (comme Europavox) feraient pâlir d’envie bien des villes. Avec ses centaines de groupes de rock, certains aiment la comparer à son homologue ouvrière anglaise : Liverpool.


Les chiffres clés de l’université d’Auvergne
Nombre d’étudiants : 16.911 dont 3.363 en licence
Nombre de thèses soutenues : 52 (2010/2011)
Etudiants étrangers : 17,4%
Boursiers : 27,6%
779 enseignants dont 425 enseignants-chercheurs
484 personnels administratifs (titulaires + contractuels)
Budget : 115,28 millions d'euros
Sites : Aurillac, Le Puy, Vichy, Les Cézeaux, Jaude, Cerdi, Gergovia, Tertiaire, Dunant

Articles les plus lus

A la Une Université

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !