1. Idée reçue n° 3 : la fac n'est pas sélective
Coaching

Idée reçue n° 3 : la fac n'est pas sélective

Envoyer cet article à un ami

Que de clichés ressassés sur les universités ! Tantôt erronés, tantôt avérés, ces préjugés donnent une image biaisée des facs françaises. Passage en revue des affirmations les plus répandues, pour savoir à quoi vous attendre vraiment.

Vrai à première vue, mais faux en réalité… Avec un bac en poche, quelle que soit la spécialité, il est certes possible d’accéder à la plupart des universités, dans le premier cycle de son choix, sans aucune sélection à l’entrée. Mais une fois admis en première année de licence, gare à la casse ! Car si la fac n’est effectivement pas sélective à l’entrée (sauf dans certaines filières), elle l’est de fait très durement en cours d’études, dès les premiers mois.
À la fin de la première année, un quart des étudiants en université se réoriente, notamment vers les filières courtes de type IUT (institut universitaire de technologie) ou STS (section de techniciens supérieurs), ou bien abandonne ses études.
Sommaire du dossier
Retour au dossier Idée reçue n° 2 : l’université, c’est pour les nuls ! Idée reçue n° 3 : la fac n'est pas sélective Idée reçue n° 4 : la fac, c’est théorique Idée reçue n° 5 : à la fac, on fait ce qu’on veut Idée reçue n° 6 : la fac, c’est anonyme Idée reçue n° 7 : les facs sont délabrées Idée reçue n° 8 : l’université, c’est gratuit ! Idée reçue n° 9 : si je rentre en fac, je devrai faire au minimum cinq ans d’études Idée reçue n° 10 : la fac ne prépare pas à un métier