1. Idée reçue n° 5 : à la fac, on fait ce qu’on veut
Coaching

Idée reçue n° 5 : à la fac, on fait ce qu’on veut

Envoyer cet article à un ami

Que de clichés ressassés sur les universités ! Tantôt erronés, tantôt avérés, ces préjugés donnent une image biaisée des facs françaises. Passage en revue des affirmations les plus répandues, pour savoir à quoi vous attendre vraiment.

Vrai et faux. En licence, lors des cours magistraux, aucun enseignant n’est derrière l’étudiant pour l’obliger à aller en cours ou pour vérifier qu’il a fait les exercices recommandés. Seuls les TD (travaux dirigés) sont obligatoires avec une feuille de présence à signer.

Mais même si les universités privilégient l’autonomie et le travail personnel, elles proposent des dispositifs pour mieux accompagner les étudiants de première année : cours de méthodologie, modules de soutien, tutorat…

Sommaire du dossier
Retour au dossier Idée reçue n° 2 : l’université, c’est pour les nuls ! Idée reçue n° 3 : la fac n'est pas sélective Idée reçue n° 4 : la fac, c’est théorique Idée reçue n° 5 : à la fac, on fait ce qu’on veut Idée reçue n° 6 : la fac, c’est anonyme Idée reçue n° 7 : les facs sont délabrées Idée reçue n° 8 : l’université, c’est gratuit ! Idée reçue n° 9 : si je rentre en fac, je devrai faire au minimum cinq ans d’études Idée reçue n° 10 : la fac ne prépare pas à un métier