1. À Angers, des étudiants racontent leur journée d’intégration
Reportage

À Angers, des étudiants racontent leur journée d’intégration

Envoyer cet article à un ami
Valentine est l'une des organisatrices de la journée d'intégration. // © Pauline Bluteau
Valentine est l'une des organisatrices de la journée d'intégration. // © Pauline Bluteau

#RécitsdeRentrée Épisode 9. Certains la déclinent en soirée, d’autres en week-end. Quel que soit le format, c’est le passage obligé : participer à la journée d’intégration. Cette année, nous avons suivi plus de 200 étudiants en droit à l'université d'Angers. Reportage.

Jeudi 26 septembre, à l’université d’Angers (49), c’est l’effervescence. "Dès que vous avez reçu votre étiquette, dirigez-vous vers l’esplanade, merciiii !" Postée sur une marche, mégaphone à la main, Valentine n’hésite pas à donner de la voix. "Ce n’est pas facile de gérer autant d’étudiants mais ça commence bien", s’exclame l'organisatrice de la journée d'intégration. Les festivités doivent commencer dès la fin des cours, à 16 heures tapantes. Près de 400 étudiants se sont inscrits à l’événement organisé par le bureau des étudiants (BDE) en droit.

Lire aussi : Récits de rentrée : l'Etudiant en immersion dans les universités et grandes écoles

Quand Harry Potter rencontre Drago Malefoy

À leur bureau, installé sur le parvis de l’université, les organisateurs cochent le nom des participants et leur expliquent les règles du jeu. Première mission pour les juristes : retrouver leur binôme parmi les quelques 200 étudiants, en première, deuxième ou troisième année de licence. "Comment tu t’appelles ? Rantanplan, tu dois retrouver Lucky Luke." Les noms de duos célèbres s’enchaînent : Harry Potter, Drago Malefoy, Tintin, Nemo, les Sarkozy, Jean Dujardin, Olive (et Tom)…

"Cette idée nous est venue cet été : on voulait trouver un moyen sympa pour que les étudiants se mélangent et aient un prétexte pour entamer la discussion", explique l’une des membres du BDE. Sur l’esplanade, les étudiants s’observent. "Je cherche Clochette mais elle est introuvable", s’amuse une participante.

Les quelques 200 étudiants commencent à chercher leur binôme.  // © Pauline Bluteau
Les quelques 200 étudiants commencent à chercher leur binôme. // © Pauline Bluteau

Quelques binômes commencent à échanger : comment se déroulent les cours, les TD (travaux dirigés), quel prof est le plus sévère, comment s’organiser dans son travail… Les parrains et marraines, en deuxième ou troisième année, prennent leur rôle très à cœur. "Le but de cette journée est de déclencher ce lien. Ensuite, c’est à eux de voir s’ils veulent continuer ou non à échanger", estime Valentine, toujours le mégaphone à la main.

Lire aussi : Université : 7 conseils pour réussir votre première année en licence

"On a fait un barathon"

La deuxième partie de l’après-midi est consacrée à une course d’orientation dans le centre-ville d’Angers, à quelques pas de la fac. "On va vous envoyer six photos de bars, à vous de les retrouver et de faire un selfie devant avec votre binôme, explique Matthieu, étudiant en deuxième année et membre du BDE. Dès que vous avez fini, rendez-vous au bar la Machine à bulle, c’est parti !" Très motivés, les étudiants partent en courant. Et pour cause : les trois premiers recevront un prix.

Lire aussi : Rentrée à l'université : les 7 lieux à (vite) repérer

Sur le chemin, nous les retrouvons, rouges et essoufflés. "C’est là ! Vite, prends la photo ! C’est quoi le prochain ?" Côté BDE, le pari est réussi : "On ne pensait pas qu’ils seraient autant motivés, on est super contents", avoue Valentine. Arrivés à la guinguette, les étudiants prennent le temps de souffler. La file d’attente au bar s’agrandit. "C’était vraiment génial, on a passé une bonne journée", s’enthousiasme Emma. "On peut dire qu’on a fait un barathon et qu’on a gagné", s’écrie Lucie. "Je suis un peu déçu, mon parrain n’est pas venu, raconte Lucas. Il m’a envoyé un message pour s’excuser, on doit se voir la semaine prochaine."

Dans l’ensemble, le bilan est positif, comme le confirme Amélia, secrétaire du BDE : "On va faire un debrief de la journée demain avec tous les membres du BDE mais regardez, malgré la pluie, ils sont venus et ils ont l’air de s’amuser, c’est bon signe."

Lire aussi : Accueil à l'université : vivez la rentrée des "première année"