1. Ma vie d'étudiant à Sciences po Rennes : Emilio, entre études et vie associative
Témoignage

Ma vie d'étudiant à Sciences po Rennes : Emilio, entre études et vie associative

Envoyer cet article à un ami
Emilio a su mener de front le travail demandé par l'école et son engagement associatif. // © Thomas Louapre / Divergence pour l'Étudiant
Emilio a su mener de front le travail demandé par l'école et son engagement associatif. // © Thomas Louapre / Divergence pour l'Étudiant

Emilio, 21 ans, en troisième année à Sciences po Rennes, s'est beaucoup investi dans la vie associative de l'école et en a retenu une expérience très enrichissante.

Après une année de classe préparatoire, Emilio est arrivé à Sciences po Rennes avec deux objectifs : "étudier et [s]'engager dans la vie associative de l'école." Avec un ami intéressé, comme lui, par le journalisme, il crée Sciences po Rennes TV et apprend sur le tas en filmant des événements organisés sur le campus ou dans la région, à l'image du festival de contes Mythos. Il réalise aussi de nombreuses interviews de personnalités, du philosophe Alain Finkielkraut à l'acteur François Cluzet.

Lire aussi :  Sciences po : les IEP au banc d'essai

Savoir travailler régulièrement

Cette expérience associative a été "une part essentielle de [sa] scolarité". "Mon objectif était de valider mes deux années, pas de finir premier de la promotion, explique-t-il. Je ne regrette donc pas d'avoir consacré beaucoup de temps à Sciences po Rennes TV. J'y ai appris à travailler en équipe, à mener un projet sur le long terme et à convaincre des partenaires."

Alors qu'Emilio s'apprête à passer sa troisième année en Irlande, dans un journal local, son expérience est la preuve que réussite académique et engagement associatif sont tout à fait conciliables, à condition de savoir s'organiser. "Quand on arrive à Sciences po, la somme de travail est importante, mais contrairement à la prépa, on est beaucoup plus libre et autonome. Le danger est donc de ne pas travailler régulièrement", prévient-il.