1. Supérieur
  2. Sciences po
  3. Hors la prépa "Sciences po", point de salut ?
  4. Les prépas Sciences po sont-elles sélectives ?
Décryptage

Les prépas Sciences po sont-elles sélectives ?

Envoyer cet article à un ami

Pour réussir des concours devenus extrêmement sélectifs, les candidats qui veulent intégrer un IEP (institut d'études politiques) s’inscrivent massivement dans des cours privés.

Les meilleures prépas sélectionnent leurs étudiants. Ainsi, Clerté organise un concours d’entrée redouté. "Il y a cinq ans, 350 candidats venaient passer le test ; nous en avons eu 700 l’année dernière et, cette année, ils étaient un millier. Or nous n’en retenons que 350", explique Bernard Clerté.

Durant ce test, les postulants passent quatre épreuves. Ils planchent sur trois sujets au choix (culture générale, dissertation de philo ou commentaire de texte). En langues, le test dure trois quarts d’heure, avec des thèmes grammaticaux, un essai et des questions de compréhension. En histoire, ils doivent répondre à 20 questions sur l’histoire du XXe siècle. En géographie, il s’agit plutôt de questions de localisation classiques (placez le Tadjikistan, Poitiers, Kaboul, la Bourgogne, Lima, Tbilissi…) et des définitions.

De son côté, Ipesup prend un candidat sur deux pour le stage d’été, sur test également. Pour les autres prépas, il s’agit ­plutôt d’entretiens où l’on va mesu­rer vos chances d’être admis au vu de vos notes de terminale et de votre motivation.

Pour aller plus loin : Sciences po : 12 prépas à la loupe / Les coulisses des « prépas Sciences po » / Concours Sciences po : intensive ou à l’année, quelle prépa pour moi ? / Prépa au concours de Sciences po : fausse ou bonne idée ?

Sommaire du dossier
Retour au dossier Sciences po : peut-on réussir sans prépa ? Quelles sont les chances d’intégrer Sciences po en faisant une prépa ? Doit-on faire une prépa pour intégrer un IEP de province ? Les prépas Sciences po sont-elles sélectives ? Que faire en cas d’échec au concours de Sciences po ?