1. L'Ismapp : une école pour devenir manager public
Décryptage

L'Ismapp : une école pour devenir manager public

Envoyer cet article à un ami

Zoom sur l’Ismapp : l'Institut supérieur du management public et politique. Ni IEP (institut d’études politiques), ni fac de science politique, l'école, ouverte aux bac + 2, a le secteur public pour premier débouché. Chargé de mission au sein d'une collectivité territoriale, membre d'un cabinet ministériel, assistant parlementaire, etc. Les choix sont multiples !

Ismapp-entrée-locaux-ParisFormer des "managers publics" du 21e siècle. Telle est l'ambition de l’Ismapp (Institut supérieur du management public et politique). "Nous avons une approche plus "management" que "science politique", précise d’entrée Hervé Poulet, directeur et cofondateur de l’école. Nous voulons assurer la relève générationnelle des cadres du secteur public".
 

Une petite école avec une forte coloration professionnelle

 
Accessible après un bac + 2 (prépa littéraire ou université), l’établissement privé parisien, reconnu par l’Etat et qui délivre un certificat d'école non visé, dispense un cycle de formation de trois ans. Dans chaque promotion, entre 30 et 40 étudiants, soit au total une centaine d’élèves. Côté matières, trois fondamentaux sont enseignés : le droit public, les sciences politiques et la gestion publique. Le tout accompagné d’enseignements liés à la communication, à la vie économique et à l’éthique publique. Coût de l’année : 5200 € en première et deuxième année, 5800 € en troisième (et dernière) année.

Particularité de l’école : une touche professionnalisante marquée.

En 1re année, vous effectuez 6 mois de stage, idem en 2e année, puis 9 mois en dernière année (les cours ont alors lieu de 18h à 20h). "De manière générale, nous mettons les étudiants dans une logique d’application de leurs savoirs", indique le directeur. Si les enseignants de 1re et 2e année sont majoritairement des universitaires, la proportion s’inverse en dernière année, au profit des professionnels.
 

Profil des étudiants admis : des littéraires

 
Quel est le profil des élèves qui intègrent l’établissement ? Des littéraires, principalement, puisqu’environ 60 % des admis en 1re année sont des khâgneux, 30 % des profils universitaires (filières droit, éco, histoire, science po, lettres, philo). "C’est à peine paradoxal, sourit Hervé Poulet. Les qualités rédactionnelles, le goût de l’écriture, ou encore la culture littéraire sont cruciales pour travailler au cœur de la chose publique."

La sélection des khâgneux s’effectue via la BEL (Banque d’épreuves littéraires) depuis sa création en 2008 (dispositif élargi à d’autres établissements en 2011). A noter : les "cubes" (khâgneux qui ont redoublé leur année) peuvent entrer directement en 2e année.

Les candidats issus de l’université doivent quant à eux passer une épreuve écrite (dissertation de culture générale, actualité et philosophie politique) puis un entretien de motivation (entre fin décembre en fin mai en général), avec un taux de sélection d’environ un sur deux. "Les candidats qui postulent ont déjà une forte motivation", souligne Hervé Poulet.
 

Débouché principal : le secteur public

 
Quels sont les débouchés à la sortie de l’Ismapp ? C’est très large. Pêle-mêle : chargé de la vie associative en collectivité territoriale, chargé de mission auprès d’un directeur général des services, collaborateur parlementaire, membre d’un cabinet ministériel…  Environ 70 % des diplômés s’insèrent dans le secteur public, principalement dans des métiers liés au management politique (attachés à un mandat politique dans une collectivité, un cabinet, etc.) ou au management des organisations publiques (administrations centrales, territoriales, etc.). Viennent ensuite les secteurs de l’intermédiation public/privé (le lobbying, la communication politique, le consulting) et le monde non marchand (fondations, ONG, etc.) Créée en 1997, l’Ismapp compte aujourd’hui 500 anciens.

L’insertion professionnelle est rapide, selon les chiffres de l’école : 80 % des diplômés ont un emploi 3 mois après l’obtention du diplôme, 95 % à 6 mois. Les salaires à la sortie sont dans une fourchette de 1.800 € à 2.500 € nets.


Une voie pour préparer les concours de la fonction publique ?
"Nous ne sommes pas une prépa au concours, prévient Hervé Poulet. Mais bien évidemment, nos étudiants sont en bonne situation, après 3 ans dans l’école, pour réussir ces concours."


Infos pratiques
Le site internet de l'Ismapp : http://www.ismapp.com/
Adresse : 80, rue Taitbout 75009 Paris ;
Tél: +33/01.55.50.12.40 ; Métro: Saint-Georges - Ligne 12
 

Sommaire du dossier
Matthieu, diplômé de l'Ismapp, a débuté auprès du conseiller parlementaire de Nadine Morano Victor, en 3e année à l'Ismapp, fait son stage à la fondation Jean Jaurès