Sciences po Paris : conseils de dernière minute pour l'examen d'entrée

Par Delphine Dauvergne, publié le 15 Février 2017
5 min

Dernière ligne droite avant les épreuves écrites de l'examen d'entrée à Sciences po Paris, qui auront lieu les 18 et 19 février 2017. Voici quelques conseils pour optimiser vos ultimes révisions et arriver serein et préparé le jour J.

Tic, tac : les épreuves écrites de l'examen d'entrée à Sciences po Paris – les 18 et 19 février 2017 – approchent. S'il est trop tard pour avaler tout le programme de révisions, il vaut mieux éviter de faire des impasses. "Si vous êtes trop léger sur certains sujets, concentrez-vous sur les définitions des termes clés", conseille Pierre Boullier, co-fondateur de la prépa Sciences Piste à Domicile.

À ce stade, l'idée n'est plus de bachoter mais "d'avoir une réflexion plus globale des sujets, prendre de la hauteur, résumer les choses, avoir un regard plus mûr pour réussir à problématiser plus facilement les sujets", explique Rémi Chautard, président de la Prépa-CCC. Plus concrètement, voici 6 conseils à suivre.

Test : Êtes-vous fait(e) pour suivre des études à Sciences po ?

1. Concentrez-vous sur la méthodologie

Pour Pierre Boullier, "il faut se concentrer dans les derniers jours sur la méthodologie, le raisonnement, la façon d'organiser ses idées". Pour cela, relire des exemples de sujets et des corrigés peut permettre de vérifier qu'on est prêt à construire une problématique et un plan. Côté connaissances, vous vous "préparez" depuis la seconde, l'examen portant sur le programme du lycée.

2. Suivez l'actu jusqu'au dernier moment

"L'actualité est un fil rouge à suivre toute l'année, jusqu'au dernier moment. Pour les oraux mais aussi pour les écrits. Si les sujets ont été composés bien en amont, certains éléments récents peuvent permettre de nourrir votre copie. Un plus pour le correcteur", affirme Anne-Sophie Beauvais, directrice générale de Sciences po Alumni et co-auteure du livre "Sciences Po pour les nuls" (éditions First, janvier 2017). "L'élection américaine est par exemple une actualité éloignée, mais les annonces de Donald Trump se succèdent", illustre Rémi Chautard.

3. Décompressez avant les épreuves

La veille des écrits, il faut vous ménager. "Chacun fait selon ses envies. Certains ont besoin de faire du sport pour bien dormir, d'autres regardent une série pour se changer les idées. D'autres encore ont du mal à décrocher complétement et consultent l'actu", raconte Pierre Boullier.

Pour lui, "il faut se couper des réseaux sociaux et de son téléphone pour la dernière soirée, pour se mettre dans une bulle et se concentrer". Rémi Chautard recommande "une journée de détente complète pour ne pas avoir une boule au ventre 24 heures avant. Le but est d'arriver de bonne humeur aux épreuves, que la relâche permette une réorganisation des idées".

Lire aussi : Une année en immersion à Sciences po

4. Préparez vos affaires

Anne Lesegretain, directrice des admissions de Sciences po Paris, fait face chaque année à des candidats stressés, désorientés, malgré la mise en ligne des informations pratiques sur le site Internet de l'établissement. "Pour ne pas vous mettre la pression au dernier moment, pensez à relire votre convocation pour ne rien oublier : prendre sa version imprimée, votre pièce d'identité, une montre ou un réveil – les téléphones portables sont interdits. La calculatrice n'est autorisée que dans l'épreuve de maths", liste-t-elle.

De plus, le plan Vigipirate interdit les valises et bagages volumineux, donc ne vous encombrez pas pour les épreuves. "Prévoyez d'arriver une bonne heure en avance. Cela permet de moins stresser si vous êtes dans les embouteillages ou s'il y a un problème dans les transports en commun", préconise Anne Lesegretain. Pour rappel, les candidats sont acceptés jusqu'à une heure de retard, "même si ce ne sont pas des conditions optimales pour l'examen", souligne-t-elle.

5. Gardez une bonne hygiène de vie

Pour Anne-Sophie Beauvais, la recette de l'examen c'est "un tiers de connaissances, un tiers de chance et un tiers de repos". Ne négligez donc pas ce dernier ! Rémi Chautard conseille de "se mettre dans un rythme de sommeil et d'alimentation saine une semaine avant. Les repas avant les épreuves doivent être légers, mais il ne faut pas les sauter".

6. Ne vous laissez pas impressionner

L'arrivée sur un centre d'examen est souvent anxiogène. "Essayez d'y aller avec un ami, cela permet de décompresser, de ne pas garder ses appréhensions pour soi", suggère Pierre Boullier. Le nombre de candidats (environ 5.000 pour 800 admis) est souvent source d'angoisse. Ne vous laissez pas impressionner. "Il faut garder en tête qu'il n'y a pas de profil type. Si vous avez bien révisé tout se passera bien", rassure Anne Lesegretain.

Stressé au début de chaque épreuve, commencez par ce que vous maîtrisez. "Les en-têtes des copies à remplir, les questions les plus faciles... On est ainsi mis en confiance et on fait retomber la tension", suggère Rémi Chautard.

Les épreuves sont finies ? Pensez à vous relire ! "La rigueur de l'expression et de l'orthographe sont des éléments importants pour votre copie", insiste Anne-Sophie Beauvais. Enfin, ne tirez pas de conclusions hâtives de votre première journée d'examen. "J'ai failli ne pas passer les autres épreuves à cause de celle d'histoire, que je pensais avoir ratée", se souvient la diplômée de Sciences po Paris. Ayez donc confiance en vous jusqu'au bout. Surtout que vous êtes également évalué sur votre dossier, votre lettre de motivation. Enfin, gardez de l'énergie pour les oraux !

Articles les plus lus

A la Une Sciences po

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !