1. “L’égalité des chances” à Dauphine : pour intégrer la prestigieuse fac parisienne… et y rester

“L’égalité des chances” à Dauphine : pour intégrer la prestigieuse fac parisienne… et y rester

Envoyer cet article à un ami
Bibliothèque de l'université Paris-Dauphine. Les étudiants du programme “Égalité des chances" profitent pendant leur première année d'un triple parrainage. // © Marie-Anne Nourry
Bibliothèque de l'université Paris-Dauphine. Les étudiants du programme “Égalité des chances" profitent pendant leur première année d'un triple parrainage. // © Marie-Anne Nourry

L’université Paris Dauphine apporte une préparation aux lycéens de zones sensibles afin de les aider à passer le cap de la sélection à l’entrée de l’établissement parisien, mais aussi à y réussir leurs études.

LE DISPOSITIF ÉGALITÉ DES CHANCES DE DAUPHINE, C'EST QUOI ?

Le dispositif "Égalité des chances" de Dauphine propose, depuis 2009, un accompagnement à des lycéens franciliens issus de quartier sensible. "L'objectif est de leur donner des clefs en matière d'orientation, de les aider à lever toutes les formes de censure et, s'ils le souhaitent, à préparer leur dossier de candidature à Dauphine", résume Oriane Reynaud, chef de projet ingénierie pédagogique et égalité des chances à l'université parisienne.

Des cours de renforcement dans les matières clés

Dès la 2nde, les lycéens des 25 établissements partenaires bénéficient de séances d'information sur l'enseignement supérieur, avec un focus sur Dauphine par des représentants de l'université. Mais aussi d'une demi-journée d'immersion, de stages en entreprises (Unilever, KPMG, etc.), de sorties culturelles, etc.

Dans le cadre du "Parcours Dauphine", les élèves de 1re et de terminale volontaires, visant cette université ou bien souhaitant améliorer leur niveau, suivent deux heures de "cours de renforcement" par semaine, dans les matières clés (maths, histoire-géo, économie, etc.), assurés par les professeurs du lycée.

Un double examen du dossier

En mai-juin, les élèves de terminale qui ont suivi le dispositif effectuent leur candidature à Dauphine sur le site de l'université ainsi qu'au titre du programme "Égalité des chances". Leurs dossiers font systématiquement l'objet d'un double examen : le jury classique va d'abord en évaluer la qualité académique, puis une commission spécifique regarde l'implication du candidat dans le dispositif, ses progrès, sa motivation et les recommandations de ses professeurs. "Ce second examen permet de faire la différence pour des étudiants qui seraient passés à côté de la sélection pour quelques dixièmes près", remarque Oriane Reynaud.

Une fois qu'ils ont intégré Dauphine, les étudiants du programme profitent pendant leur première année d'un triple parrainage : un étudiant pour faciliter leur intégration, un prof pour les soutenir dans leurs études et un ancien de Dauphine pour les aider dans la construction de leur projet professionnel. Le programme mobilise cette année 170 parrains bénévoles.

1.500 lycéens informés chaque année

Environ 1.500 lycéens bénéficient chaque année du volet d'information du dispositif ; 500 optent pour le "Parcours Dauphine". Au total, 530 élèves de terminale ont posé leur candidature à Dauphine dans le cadre du programme entre 2009 et 2014 ; 201 étudiants ont été admis et 144 se sont finalement inscrits.

Une fois intégrés, ils s'en sortent bien : "La période d'adaptation est peut-être un peu plus longue, avec des rattrapages plus nombreux la première année que pour les autres étudiants, mais ensuite ils réussissent aussi bien", assure Oriane Reynaud.

IL L'A TESTÉ : KARIM, 22 ANS, EN M1 COMPTABILITÉ, CONTRÔLE, AUDIT

Karim, 22 ans, a réalisé en 2010 son projet de longue date : intégrer Dauphine. "Mon frère était passé par là et m'avait conseillé cette université, car elle est prestigieuse et offre beaucoup de débouchés", raconte l'étudiant, aujourd'hui en master 1 comptabilité, contrôle, audit. Une réussite dans laquelle le programme "Égalité des chances" de l'université parisienne a joué un rôle central.

C'est d'abord le dispositif d'information, avec les journées portes ouvertes proposées aux élèves de son lycée Jacques-Brel (La Courneuve), qui confirme son envie de rejoindre Dauphine. Mais le partenariat entre son lycée et Dauphine n'étant pas encore finalisé, il ne peut profiter alors de l'accompagnement pour entrer dans la fac parisienne. Il pose donc d'abord sa candidature de manière classique, avec l'aide de son frère, et entre en licence de mathématiques et informatiques appliqués.

Un dispositif dont il a profité pour changer de filière

Lorsqu'au bout de six mois, "démotivé et un peu perdu", il décide de se réorienter en économie-gestion, c'est le responsable du programme "Égalité des chances" qui l'aide, cette fois, à préparer son dossier de candidature et à réaliser ce changement de filière. "Il m'a beaucoup épaulé sur le plan administratif et a pris le temps de m'expliquer en quoi consistait cette nouvelle formation." Karim profite surtout du triple parrainage offert par le dispositif – un étudiant, un enseignant, un pro.

Trois parrains qui l'ont bien épaulé

"Lors de ma première année d'éco-gestion, mon parrain étudiant m'a bien aidé en maths et ma marraine enseignante m'a apporté un sérieux coup de main en micro-économie, où je rencontrais de grosses difficultés", décrit-il. Quant au soutien de sa marraine professionnelle, manageuse chez KPMG, il a déjà été précieux pour la construction de son CV, puis de son projet professionnel et du choix de ses stages. "Récemment, j'ai recontacté ma marraine pro pour avoir des conseils en vue de mon stage de fin d'études en audit chez KPMG l'année prochaine. C'est vraiment un suivi de long terme !" souligne-t-il.

C'est lui désormais qui parraine une étudiante de licence 1. "J'ai beaucoup discuté avec elle en début d'année et je vais bientôt la rappeler pour savoir où elle en est", raconte-t-il.

Sommaire du dossier
Retour au dossier Les CEP de Sciences po Paris : une porte d’entrée qu’on n’hésite plus à pousser Le programme d’études intégrées des IEP de région : pas seulement pour leur concours commun “L’égalité des chances” à Dauphine : pour intégrer la prestigieuse fac parisienne… et y rester Passerelle Ascension sociale : un concours postbac pour 8 écoles de commerce "Une grande école, pourquoi pas moi ?” de l’ESSEC : un tremplin pour vous donner des ailes