1. Classement européen des universités, les étudiants encore circonspects
Enquête

Classement européen des universités, les étudiants encore circonspects

Envoyer cet article à un ami
Le classement européen des universités verra le jour en février 2014. // © plainpicture/beyond/BreBa
Le classement européen des universités verra le jour en février 2014. // © plainpicture/beyond/BreBa

Le classement européen des universités verra le jour en février 2014. Les étudiants présents lors de son lancement à Dublin les 30 et 31 janvier dernier donnent leur opinion sur ce futur outil destiné à les aider dans leurs orientations.

Encore un classement des universités ? Oui mais différent cette fois. Le classement européen, U-Multirank pour les intimes, se présente plutôt comme un outil comparatif adaptable en fonction des critères de chacun.

L’idée n’est pas de dire qui est le meilleur selon une méthodologie obscure mais plutôt de permettre à chacun de trouver l’établissement qui lui convient selon des critères transparents. Un objectif qui a convaincu l’Union européenne des étudiants (ESU) à participer au projet. "Par principe,  nous sommes contre toute forme de classement, explique la présidente Karine Ufert. Ils n’aident pas les étudiants, au contraire, ils entrainent les établissements dans une course à la réputation. U-Multirank nous semble une alternative intéressante."

Thierry Richard, étudiant de L3 en Erasmus en Irlande et membre d’une association étudiante à Saint-Etienne est venu assister à la présentation du projet. "Ce classement prend en compte les étudiants. La finalité est de mettre à disposition un outil utile, simple et exhaustif, c’est intéressant."

Un avis nuancé par Karine Ufert. "C’est vrai que l’information est primordiale. Mais il ne faut pas avoir trop d’attentes vis-à-vis de U-Multirank. Un classement ne pourra jamais rendre compte de l’ensemble des critères qui permettent aux étudiants de faire un choix d’études."

Selon Ludovic Highman, Franco-Anglais ayant partagé ses études entre Nice, Cambridge et Dublin aujourd’hui pour son doctorat, ce classement sera une petite révolution en France. "L’idée de classer les universités n’existe pas vraiment dans la mentalité françaises, analyse le jeune homme qui a bien regardé les classements britanniques avant de choisir son master. U-Multirank permettrait aux étudiants français de découvrir d’autres opportunités, d’élargir leur horizon et leurs choix."

Aengus O Maolain, en charge de l’égalité de chances à l’ESU, ne dit pas autre chose. Pour lui, le classement sera un ciment de l’identité étudiante européenne. "Ce classement doit permettre à tous les étudiants d’avoir une idée de toutes les formations qui s’offrent à eux. Ils doivent pouvoir voir les alternatives possibles, sentir ce que cela signifie d’être un étudiant européen."

Découvrir les palmarès l'Etudiant
Le classement des écoles d'ingénieurs postbac
Le classement des écoles d'ingénieurs après un bac + 2
Le classement des grandes écoles de commerce
- Le classement des écoles de commerce postbac

À lire sur Educpros
- Le classement U-Multirank fait débat
- Le classement européen des universités U-Multirank verra le jour en 2014