1. Classement Times Higher Education 2014 : les écoles françaises perdent du terrain
Bancs d’essai

Classement Times Higher Education 2014 : les écoles françaises perdent du terrain

Envoyer cet article à un ami
L'UPMC perd 7 places cette année. // © Camille Stromboni
L'UPMC perd 7 places cette année. // © Camille Stromboni

Déception pour les établissements français : presque tous perdent des places dans le nouveau classement du "Times Higher Education", publié le 1er octobre 2014. Maigre consolation, les États-Unis et le Royaume-Uni reculent également, tandis que l'Asie gagne du terrain, lentement mais sûrement.

Sur les huit institutions françaises qui figuraient dans le top 200 des meilleures universités mondiales en 2013, seules sept ont réussi à rester dans la compétition cette année. Et toutes, à l'exception de Polytechnique (61e), sont en recul : l'ENS Paris perd 13 places et se retrouve au 78e rang, l'UPMC (université Pierre-et-Marie-Curie) en perd 7 (103e) et Paris-Sud en perd 6 (120e). Mais c'est l'université Joseph-Fourier (Grenoble) qui enregistre la plus forte chute (– 24 places). Quant à Mines ParisTech, qui avait fait son entrée l'année dernière, l'école est sortie du top 200 du ranking britannique.

Lire l'analyse de cette chute des établissements français sur Educpros.

Les universités françaises dans le Top 400 du THE

Rang 2014-2015 Rang 2013-2014 Institution
61
70 École polytechnique
78
65 École normale supérieure Paris
103
96 Université Pierre-et-Marie-Curie
120
114 Université Paris-Sud
160
156 École normale supérieure Lyon
178
155 Université Joseph-Fourier – Grenoble 1
180
178 Université Paris-Diderot – Paris 7
201-225
201-225 Université de Strasbourg
226-250
193 École des mines ParisTech
276-300
251-275 Université Montpellier 2
351-400
301-550 Université Claude-Bernard – Lyon 1

© Times Higher Education, www.thewur.com.