Partir étudier aux États-Unis : tests d’anglais obligatoires

publié le 19 Août 2011
2 min

Les États-Unis ont déjà attiré plus d’un quart des étudiants en mobilité dans le monde. Attention à la sélection drastique et aux coûts souvent exorbitants. Quelques points de repère sur la réalité de l’american dream, extraits du livre "Partir étudier à l’étranger", de Sophie Collet, aux éditions l’Etudiant.

Une évidence à rappeler : impossible d’être admis dans une formation américaine sans un niveau d’anglais suffisant. Le degré d’exigence d’un établissement est indiqué dans le dossier d’admission.

Inscrivez-vous au test requis dès que vous recevez ce dossier, au minimum 6 semaines avant la date de l’examen.
 

Mission visa
 

Selon Céline Ouziel, conseillère à la Commission franco-américaine, inutile de s’inquiéter pour le visa. "99 % des étudiants l’obtiennent si leur dossier est complet", affirme-t-elle.

Le site de l’ambassade américaine détaille toutes les pièces justificatives à fournir selon votre cas. Comptez tout de même 2 mois de délai et un entretien obligatoire à Paris.

Attention : la demande de visa ne peut être effectuée qu’à partir du moment où vous êtes admis dans un établissement américain, car les services d’immigration exigent le certificate of eligibility (attestation d’admission) pour accepter votre candidature.


Attention à la protection sociale !

Aux États-Unis, une visite chez un généraliste peut alléger votre portefeuille de 150 € ! Alors pensez à adhérer à une complémentaire santé, en plus de la Sécurité sociale française. "Les facultés américaines imposent parfois leur propre plan d’assurances privées", note Céline Ouziel. Sinon, ce sera à vous de choisir la solution qui vous convient. Les mutuelles étudiantes en proposent, ainsi que les grands assureurs privés traditionnels.

Le numéro de sécurité sociale. Sans rapport avec votre protection sociale, contrairement à son intitulé ce numéro d’immatriculation fera souvent office de véritable carte d’identité aux États-Unis (pour ouvrir un compte bancaire, souscrire à un abonnement téléphonique…).

Cependant, si vous ne travaillez pas, il n’est en général pas nécessaire. N’hésitez pas à vous informer sur les démarches à suivre pour l’obtenir auprès du bureau des admissions de votre établissement américain.
 

Articles les plus lus

A la Une étudier à l'étranger

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !