1. Étudier au Canada : suivez le guide !
Décryptage

Étudier au Canada : suivez le guide !

Envoyer cet article à un ami
Tous nos conseils pour partir étudier au Canada. // © Fotolia
Tous nos conseils pour partir étudier au Canada. // © Fotolia

Votre décision est prise : vous allez partir étudier au Canada. Mais comment choisir l'université ? Combien va vous coûter l'inscription ? Où vous loger ? On fait le point sur les étapes à franchir.

Des études en anglais ou en français, des campus urbains ou plus "nature"... Pour les étudiants français qui décident de poser leurs valises dans ce pays multiculturel, les possibilités sont nombreuses. Au point qu'il est parfois difficile de s'y retrouver.

Canada : les questions que vous vous posez

Comment choisir votre université ?
Avec près de 100 universités réparties sur ses dix provinces, le Canada offre des possibilités d'études extra-larges. Pour avoir le temps de comparer les programmes et d'évaluer la réputation des établissements, penchez-vous sur la question au moins un an à l'avance.

Comment financer l'inscription ?
Devrez-vous payer des frais de scolarité supplémentaires ? Êtes-vous éligible à une bourse ? Pouvez-vous travailler sur place ? Tout savoir sur le budget à prévoir.

Quelles sont les formalités ?
Un parcours du combattant, les formalités administratives pour étudier au Canada ? Soyez rassuré(e) : les accords entre nos deux pays simplifient les démarches. Visa, santé, test de langue… Tour d’horizon des démarches à anticiper.

Comment préparer votre installation ?
Logement, transport, téléphone... Pour éviter le stress de la rentrée, anticipez votre arrivée sur le campus.

Lire aussi : Les bonnes raisons de partir étudier au Canada

Ils ont vécu l'expérience canadienne

Laura, étudiante à l'ESSEC, a passé un semestre en échange à Kingston.
Elle a choisi une ville étudiante de l’Ontario, dans la partie anglophone du Canada, pour progresser rapidement en anglais. "J'ai moins d'heures de présence qu'en France, mais c'est compensé par le travail de préparation à effectuer", explique-t-elle. Elle raconte son parcours.

Guillaume, étudiant à l'ESME Sudria, est parti deux ans à l’ÉTS Montréal.
Pour pouvoir étudier sur le territoire canadien, il a dû prouver qu'il avait 12.000 € sur son compte bancaire, soit l'intégralité du montant de ses études. "Mes parents m'aident financièrement, et je bénéficie d'un prêt étudiant contracté dès le début de mes études dans le supérieur." Un séjour qui lui donne le goût du voyage.

Alors, tenté(e) par l'aventure ? Faites le test pour savoir si vous êtes prêt à quitter le cocon familial pour répondre à l'appel du caribou.