1. Étudier au Royaume-Uni : suivez le guide !
Boîte à outils

Étudier au Royaume-Uni : suivez le guide !

Envoyer cet article à un ami
Le Royaume-Uni a la cote auprès des Frenchies. Près de 20.000 étudiants partent y étudier chaque année. // © Fotolia
Le Royaume-Uni a la cote auprès des Frenchies. Près de 20.000 étudiants partent y étudier chaque année. // © Fotolia

C'est décidé, vous allez partir étudier au Royaume-Uni. Mais comment choisir l'université qui vous convient ? Quelles formalités remplir ? Où trouver un logement ? On fait le point sur les étapes à franchir.

Angleterre, Écosse, Irlande du Nord ou Pays de Galles, le Royaume-Uni est la destination d'études préférée des étudiants français. Ils sont près de 20.000 à s'y envoler chaque année : environ un tiers dans le cadre d'un échange Erasmus+, le reste en s'inscrivant directement dans une université britannique.

Si le Brexit menace les conditions d'études des Européens (droits d'inscription, bourses, prêts...), le gouvernement britannique se veut rassurant pour les rentrées universitaires 2017 et 2018. Pour la suite ? "To be continued."

Étudier au Royaume-Uni : les réponses à vos questions

Comment choisir votre université ?
Les universités britanniques sont autonomes, ce qui signifie qu'elles gèrent elles-mêmes leurs programmes et leurs finances. De l'Angleterre à l'Écosse, et du Pays de Galles à l'Irlande du Nord, nos pistes pour vous aider à faire votre choix d'études au Royaume-Uni.

Comment financer votre inscription ?
Quel est le montant de la bourse Erasmus+ ? À combien s'élèvent les frais de scolarité pour une inscription individuelle ? Pouvez-vous travailler sur place ? Le point sur le budget à prévoir pour partir étudier au Royaume-Uni.

Quelles sont les formalités ?
Un parcours du combattant, les formalités administratives pour étudier chez notre voisin outre-Manche ? Pas tant que ça, si vous intégrez un échange universitaire avec Erasmus+. Tour d’horizon des démarches pour étudier au Royaume-Uni.

Comment préparer votre installation ?
Résidence universitaire ou colocation ? Métro ou vélo ? Abonnement téléphonique ou carte prépayée ? Pour éviter le stress de la rentrée et bien anticiper votre budget, préparez votre séjour à l'avance.

Lire aussi : Les bonnes raisons d'étudier au Royaume-Uni

Ils ont vécu un expérience "so British"

Étudiant en licence d'histoire, Simon est parti un semestre à Liverpool
L'Angleterre était une destination évidente pour cet étudiant de l'université de Rouen qui souhaite "améliorer son anglais". "J'ai choisi de prendre un logement à Liverpool pour pouvoir m'imprégner davantage de la culture anglaise et ne pas rester tout le temps dans l'ambiance étudiante du campus." Une expérience authentique pour ce fan de foot.

Après avoir décroché son diplôme d’ingénieur en France, Marion a intégré Cambridge
Sa plus grosse inquiétude en postulant dans l'une des meilleures universités au monde ? “Être recalée à cause de l’anglais. Mon niveau était vraiment bas quand je suis entrée à l’ESPCI. Alors j’ai travaillé trois étés d’affilée comme monitrice dans une ferme équestre près d’Édimbourg, puis j’ai fait un stage de six mois aux États-Unis." Pari gagné ! Et elle s’est tellement plu à Cambridge qu’elle a décidé d’y poursuivre sa thèse.

Nawale a choisi d'effectuer sa troisième année de LEA à Londres pour parfaire son anglais
Pour son installation, "la plus grande galère a été le logement". La Toulousaine avait obtenu une place en résidence universitaire qui lui coûtait 900 € par mois, avec paiement d’avance du premier semestre. "Tout est très cher, même les colocations." Elle conseille de "venir sur place dès l’été, car les premiers appartements se libèrent fin juin". Une expérience coûteuse mais qui ne l'a pas empêchée de tomber amoureuse de la ville.

Alors, tenté(e) par l'aventure ? Faites le test "Étudier au Royaume-Uni" pour savoir si vous êtes prêt(e) à quitter le cocon familial et traverser la Manche.