Une année à Londres, une année pour mûrir

Par Virginie Bertereau, publié le 02 Novembre 2009
1 min

Chloé est étudiante en master 1 de droit comparé franco-britannique à l'université d'Assas. Fin août, la jeune Parisienne de 22 ans a traversé la Manche pour étudier un an à UCL (University College of London) dans le cadre d’un échange Erasmus. Elle raconte son expérience.

Après son année à Londres, Chloé aimerait poursuivre ses études en master 2 de droit pénal à Assas puis suivre des études à l’Institut de criminologie de Paris. "Je m’intéresse à la psychologie criminelle : comprendre, expliquer les raisons qui ont poussé le criminel à agir. Plus tard, j’aimerais défendre les accusés", explique-t-elle.

Le système juridique anglais étant différent du système français, les cours suivis à UCL ne lui seront pas toujours utiles, contrairement aux étudiants qui se destinent au droit international. "Mais étudier un an à Londres, c’est bon pour la réflexion, la maturité, la confiance en soi, l’autonomie… Cette ligne sur mon CV prouve que je n’ai pas eu peur de partir, que je suis capable de m’adapter".



Articles les plus lus

A la Une étudier à l'étranger

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !