1. Étudier en Italie : comment choisir son université
Décryptage

Étudier en Italie : comment choisir son université

Envoyer cet article à un ami
La "laurea", en trois ans, correspond à la licence ; la "laurea magistrale", spécialisation en deux ans, au master. // © Fotolia
La "laurea", en trois ans, correspond à la licence ; la "laurea magistrale", spécialisation en deux ans, au master. // © Fotolia

Tenté(e) par un séjour académique en Italie ? Avec 90 institutions d'enseignement supérieur, les possibilités sont larges chez notre voisin du sud. Nos pistes pour vous aider à faire votre choix.

Du soleil, de la culture, des paysages sublimes... et une offre importante de formations ! De l'autre côté des Alpes, vous trouvrez 60 universités publiques ("università a degli studià"), trois universités publiques technologiques ("politecnici"), 16 universités privées ("liberte università"), des écoles supérieures... Autant dire que vous aurez l'embarras du choix.

Pas de grande surprise concernant le schéma d'études, lissé sur le système européen LMD. La "laurea", équivalent de la licence, s'obtient en trois ans. Elle est suivie par la "laurea magistrale", en deux ans, qui correspond au master. Le tout étant couronné par le "dottorato di ricerca", diplôme de niveau bac+8, équivalent de notre doctorat.

Échange Erasmus+ dans la plupart des cas

Dans la majorité des cas, votre séjour en Italie s'effectuera dans le cadre d'un échange Erasmus+. Le principe est simple : vous partez étudier, pendant un ou deux semestres, dans une université partenaire de votre établissement d'origine.

Renseignez-vous auprès du service des relations internationales de votre université ou de votre école pour connaître la liste des établissements italiens susceptibles de pouvoir vous accueillir. Il est préférable d'entamer les démarches entre six mois et un an avant le départ.

Lire aussi : Erasmus+ : 1001 façons de partir

Partir en solo : c'est possible

Si vous souhaitez vous inscrire dans un établissement italien directement après le bac – "diploma di istruzione secondaria di secondo grado" en Italie – c'est assez simple. Les inscriptions se font directement sur dossier, à envoyer à l'établissement que vous visez. Une copie de votre diplôme vous sera demandée, avec sa traduction légalisée.

Si vous souhaitez partir plus tard dans votre cursus, le système de crédits européens ECTS facilite la mobilité entre nos deux pays. En plus d'une copie de vos diplômes, traduits et accompagnés d'une présentation des matières étudiées, des lettres de recommandations d'anciens professeurs, employeurs ou tuteurs de stage vous seront peut-être demandées.

Si la réponse est positive, il vous sera alors demandé de justifier votre niveau en italien. Pour cela, deux options : soit l'université vous fait passer un test, soit vous devez fournir un certificat reconnu (CILS ou CELI).

Attention, un numerus clausus régule l'accès à certaines facultés, en architecture, médecine et pharmacie, notamment. Comme les étudiants italiens, les étrangers sont sélectionnés sur épreuves.

Réputation internationale

La notoriété des universités peut être un critère à prendre en compte dans votre choix. Notez toutefois que les classements internationaux mettent l'accent sur la recherche. Il est donc intéressant de les regarder à partir du niveau master ou doctorat. Avant cela, d'autres aspects sont plus déterminants pour votre choix, comme le coût de l'inscription ou la situation géographique.

Times Higher Education 2018 QS Top Universities 2018 Shanghai (ARWU) 2017
1 Scuola Superiore Sant’Anna 155e Politecnico di Milano 170e Sapienza - U. di Roma 151-200e
2 Scuola Normale Superiore di Pisa 180e U. di Bologna 188e University of Padua 151-200e
3 U. di Bologna 201-250e Scuola Normale Superiore di Pisa 192e Politecnico di Milano 201-300e
4 Vita-Salute San Raffaele University 201-250e Scuola Superiore Sant’Anna 192e U. di Bologna 201-300e
5 U. degli studi di Trento 201-250e U. Sapienza University of Rome 215e U. di Florence 301-400e

Si l'établissement que vous visez ne figure pas dans ces rankings, pas d'inquiétude. En termes de moyens alloués à la recherche, les universités italiennes ne jouent pas à armes égales avec les universités anglo-saxonnes qui raflent toujours les premières places. Ce qui n'enlève rien à la qualité de leur pédagogie !

Des sites utiles

Le ministère italien de l'Éducation, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche (en italien)
L'ambassade d'Italie en France

Etudier en Italie : suivez le guide !

Votre décision est prise : vous allez partir étudier en Italie. Mais comment choisir l'université ? Combien va vous coûter l'inscription ? Où vous loger ? On fait le point sur les étapes à franchir.

Test : Êtes-vous prêt(e) à partir étudier en Italie ?
Coûts des études, bourses, jobs… quel budget pour l'Italie ?
Visa, assurance, test de langue… quelles formalités pour étudier en Italie ?
Logement, transport, budget… la vie étudiante en Italie