1. « J’assume mieux mes choix de vie : j’ai arrêté de chercher des débouchés en droit, je veux faire des langues. » Clément Almero, 27 ans, parti en Macédoine.
Partenariat

« J’assume mieux mes choix de vie : j’ai arrêté de chercher des débouchés en droit, je veux faire des langues. » Clément Almero, 27 ans, parti en Macédoine.

Envoyer cet article à un ami
Partir en erasmus // © Erasmus+
Partir en erasmus // © Erasmus+

En partenariart avec l'Agence Erasmus +. Clément a voyagé deux fois avec le programme Erasmus +. D’abord en tant qu’étudiant, puis en tant que volontaire européen. Deux expériences qui ont modifié le cours de sa vie.

Comment avez-vous connu Erasmus+ ?

Par le film L’Auberge Espagnole. Je suis parti la première fois, j’avais 20 ans, c’était pendant ma Licence de droit, en 3ème année. J’ai passé deux semestres à l’université autonome de Madrid, en Espagne, un campus de 20 000 étudiants dont 1 000 Erasmus+.

Comment s’est passé ce séjour ?

Au début c’était très dur car je ne connaissais personne. J’avais un niveau bac en espagnol mais je ne comprenais rien quand on me parlait. Mon université française (Rennes 1) m’a permis d’avoir une marraine, qui avait à peine un an de plus que moi ; elle revenait de son Erasmus, elle m’a rassuré, m’a convaincu de ne pas repartir. Et puis, peu à peu, j’ai rencontré d’autres Erasmus, je me suis fait des amis, et le 2ème semestre s’est beaucoup mieux passé.

Lire la suite sur le site de l'Agence Erasmus +